Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Culture
Mise à jour 27.12.2007 08h37
Chine : l'écriture des Shui

Depuis quelques années, la Chine demande aux experts des minorités ethniques d'aider à protéger leurs cultures caractéristiques. Les caractères utilisés par les 55 minorités ethniques de la Chine sont importants pour la tradition littéraire du pays. Le gouvernement chinois a donc décidé de redoubler d'efforts pour les préserver. Les caractères utilisés par l'ethnie Shui ont rarement été examinés par l'académie. Cependant, le professeur Pan Zhaolin a récemment offert une récompense de 100 mille yuans, soit 15 mille dollars américains, à qui pourra les traduire.

Né dans un village qui utilisait autrefois les caractères Shui, Pan Zhaolin s'est lancé dans leur étude en 1958. Aujourd'hui, il est l'expert le plus renommé de Chine dans le domaine.

Au cours des 2 dernières décennies, il a collecté de nombreux matériaux sur la population Shui, dont 600 volumes écrits dans la langue de cette ethnie et quelques 20 mille photos. Il collecte tout sur la culture Shui. Il a même déboursé 100 mille yuans, soit 15 mille dollars américains pour acheter un tambour de bronze à un fermier.

L'écriture Shui et l'écriture Dongba, de l'ethnie Naxi, sont les derniers pictogrammes vivants dans le monde. Transmises par copies manuscrites et par le bouche à oreille, les caractères des Shui sont honorées au même tire que les hiéroglyphes, du fait de leur histoire de 2500 ans.

Pan Zhaolin, Vice-directeur de l'Institut de l'Ecriture Shui, Académie des nationalités du Guizhou

"Le peuple Shui ne compte pas beaucoup de caractères. La plupart sont enseignés oralement. Nous ne pouvons pas les trouver dans les livres. Si un enseignant meurt,une bibliothèque vivante disparaît avec lui."

En juillet, le professeur Pan a mis la main sur 5 livres écrits à l'aide des caractères Shui dans la région de Shui. Il a constaté qu'il était impossible de les traduire pour la plupart. Et les 30 enseignants de Shui qu'il a rassemblés n'y arrivent pas non plus.

Pan Zhaolin, Vice-directeur de l'Institut de l'Ecriture Shui, Académie des minorités ethniques du Guizhou

"Si nous ne trouvons pas de moyen, l'écriture Shui mourra comme beaucoup d'autres langues des minorités. C'est pourquoi j'offre une récompense. J'espère sincèrement que quelqu'un pourra lire ces 5 ouvrages anciens et sauver ces caractères Shui de l'oubli."

Les Shui constituent une minorité ethnique de la Chine. Ils habitent essentiellement dans la province du Guizhou, dans le Sud-Ouest du pays. Leur écriture fait référence à divers domaines du savoir comme l'astronomie, la géographie, la religion, les coutumes folkloriques, la culture ethnique et la philosophie.

Source: CCTV



Adresse email du destinataire


 Yuri Bashmet en concert à Beijing

 Shandong : des amoureux célèbrent Noël par un baiser

 La Tunisie rend hommage à la Broderie chinoise

 Hong Kong rend hommage à l'art moderne

 Un palais d'expositions privé des objets à la mémoire de Mao Zedong

 Une cérémonie de vin traditionnelle tenue pour la fête de Noël
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.