Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 22.03.2012 13h07
La Chine appelle à entamer au plus vite un dialogue sur la question nucléaire iranienne

La Chine a appelé mercredi les parties concernées à adopter des mesures constructives et à entamer le plus tôt possible un dialogue durable sur la question nucléaire iranienne.

Wang Min, représentant permanent adjoint de la Chine à l'ONU, a lancé cet appel lors d'une réunion du Conseil de sécurité portant sur le programme nucléaire iranien.

Grâce aux efforts concertés de toutes les parties en présence, les pays du P5+1 (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Allemagne et Grande-Bretagne) ainsi que l'Iran ont exprimé leur désir d'entamer un dialogue sincère. Le recours au dialogue pour résoudre la question nucléaire iranienne a montré qu'une dynamique positive était possible, a fait remarquer M. Wang.

"La Chine souhaite que toutes les parties concernées puissent transcender leurs divergences, adopter des mesures constructives, lancer dès que possible un dialogue durable, examiner activement des solutions potentielles qui soient complètes, appropriées et viables à long terme, afin de résoudre le problème nucléaire iranien", a-t-il souligné.

De l'avis du représentant chinois, la situation au Moyen-Orient connaît actuellement de profondes transformations. Sauvegarder la paix et la stabilité régionales et éviter autant que possible les turbulences dans la région relève de l'intérêt commun de toutes les parties, et est en outre conforme aux attentes de la communauté internationale.

"Dans le contexte actuel, il est important de se montrer pragmatique, de s'engager dans la voie du dialogue et de la négocation, afin de trouver une solution appropriée sur le dossier nucléaire iranien", a estimé l'ambassadeur chinois

En outre, la Chine espère que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et l'Iran pourront renouer leur dialogue et leur coopération, en se basant sur les acquis déjà en place, afin de résoudre dès que possible les questions encore en suspens. La Chine a bon espoir que l'AIEA jouera un rôle constructif à cet égard, a-t-il ajouté.

La Chine a toujours considéré que les résolutions du Conseil de sécurité devaient être appliquées de manière sérieuse, exacte et complète. Toutefois, les sanctions ne doivent pas être le but final des résolutions ; seuls le dialogue et la coopération permettront de résoudre de façon appropriée la question nucléaire iranienne, a conclu le diplomate chinois.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 21 mars
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation