Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 05.03.2012 08h38
La Chine suit de près la fuite nucléaire du Japon

Les eaux territoriales chinoises n'ont jusqu'ici pas affectées par la fuite de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon qui avait été endommagée par un séisme, mais les autorités chinoises surveillent de près les risques éventuels à long terme, a annoncé dimanche Liu Cigui, directeur de l'Administration océanique d'Etat (AOE).

Liu Cigui a indiqué que la Chine a renforcé la surveillance sur la radioactivité de ses eaux depuis la crise nucléaire de Fukushima provoquée par le séisme et le tsunami de mars 2011.

Les autorités océaniques chinoises ont élargi les aires sous surveillance pour couvrir les zones maritimes à l'est du Japon dans le Pacifique Ouest, et envoyé des équipes professionnelles de surveillance en juin et en décembre l'année dernière, a indiqué M. Liu, qui est également député à l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois).

La fuite de la centrale de Fukushima a considérablement affecté les eaux ainsi que la faune et la flore marine du Pacifique Ouest à l'est et au sud-ouest du Japon, mais elle n'a pas eu de conséquences sur les eaux chinoises, les courants océaniques emportant la plupart des polluants vers l'est, selon les résultats des observations.

Cependant, au regard des mouvements de petits et moyens tourbillons dans l'espace marin à proximité du Japon, des eaux polluées pourraient être poussées vers le Pacifique Sud-Ouest, ce qui pourrait menacer les eaux chinoises à long terme, a expliqué M. Liu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 3 mars
Les deux sessions de l'APN et de la CCPPC : ce qui nous préoccupe et nous intéresse le plus
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles
Se battre pour ses droits fait partie de la vie des affaires