Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 15.02.2012 17h07
Ce n'est qu'en se connaissant et se comprenant que la Chine et les Etats-Unis pourront créer une situation de double gagnant

C'est juste à l'occasion du 40ème anniversaire de la première visite en Chine du Président américain Richard Nixon et de la publication du « Communiqué de Shanghai » que le Vice Président chinois Xi Jinping se rend aux Etats-Unis pour y effectuer une visite. Les deux parties chinoise et américaine accordent également une grande importance à cette visite tout en espérant qu'elle contribuera à améliorer les relations entre la Chine et les Etats-Unis, à faire savoir à l'extérieur que les deux pays sont décidés à affronter l'épreuve dans un esprit d'entière solidarité, à renforcer la coordination et la coopération des deux parties en vue de surmonter ensemble l'adversité et à promouvoir davantage les relations de partenariat sino-américaines. Etant donné que la visite est effectuée juste au moment de la Saint Valentin, qui est considérée dans de nombreux pays comme la fête des amoureux et de l'amitié, certains plaisantent en disant qu'elle signifie que la Chine et les Etats-Unis entretiennent des relations « quasi-amoureuses ».

Objectivement parlant, vu de la situation actuelle des relations sino-américaines, il serait impossible que la Chine et les Etats-Unis deviennent des « amoureux », ni également des « ennemis », mais des compagnons de route à caractère et à tempérament différents qui s'unissent pour le meilleur et pour le pire, qui demeurent solidaire pour affronter ensemble l'adversité et qui coopèrent tout en concurrençant et en rivalisant.

D'un côté, après une quarantaine d'années de coopération pragmatique et de rodage difficile, les relations sino-américaines font parties actuellement des relations bilatérale les plus importantes, les plus actives et les plus dynamiques du monde et qui présentent un fort potentiel de développement. Pour ce qui est des deux pays, leurs intérêts sont étroitement et profondément liés, unis et entremêlés, alors que leur coopération s'étend et s'élargit chaque jour davantage et ils procèdent de façon fréquente à des échanges de visite de haut niveau. Les deux parties renforcent chaque jour davantage leur coopération en vue de faire face et de résister à la crise financière internationale et aux changements climatiques et en vue de régler les affaires d'importance régionale et mondiale, dont la lutte antiterroriste, la lutte contre la prolifération nucléaire et la lutte contre la piraterie. Chaque année, on compte entre les deux pays une centaine une centaine de dialogues au niveau de ministre ou bien d'autres hauts fonctionnaires et une soixantaine de mécanisme de coopération ont été établis dans divers organismes d'Etat. De 1979 à 2011, le volume global de leur commerce bilatéral a augmenté de plus de 180 fois. La Chine est pour les Etats-Unis leur plus grande et plus importante nation créancière et durant onze années consécutives, elle constitue pour eux leur marché d'exportation qui a connu la croissance la plus rapide. Plus de 60% des entreprises américaines installées en Chine ont réalisé des profits et des bénéfices dont le taux est supérieur à leur taux moyen de profits dans le monde entier. Quant aux Etats-Unis, ils constituent pour la partie chinoise l'une de ses principales sources de capitaux et de high-tech ainsi que le plus grand pays à qui elle exporte ses produits. Chaque jour, on compte quelques cinq mille personnes qui font la traversée du Pacifique pour se rendre ou bien en Chine ou bien aux Etats-Unis, tandis que pour les deux pays, les échanges d'étudiants se comptent chaque année au nombre de cent mille. A cet effet, il a été établi entre les deux parties des relations qui font en sorte qu'elles soient liées dans l'adversité comme dans la prospérité. Même ceux qui au début avaient des idées et des opinions les plus optimistes au sujet du développement des relations sino-américaines n'auraient pu prévoir que celles-ci pussent atteindre un tel niveau aujourd'hui !

De l'autre côté, la Chine et les Etats-Unis, l'une en tant que le plus grand pays en voie de développement du monde, et l'autre en tant que le plus grand et le plus important pays développé du monde, ils sont complètement différents quant à leur système social, à leur idéologie, à leur tradition culturelle, à leur phase du développement ainsi qu'à leur façon d'agir, c'est pourquoi il serait tout à fait naturel qu'il existe des contradictions, des divergences et des différends dans leurs relations bilatérales. Et surtout à l'heure actuelle où notre monde se trouve dans une nouvelle phase d'agitation, d'instabilité, de bouleversement, d'incertain, de réforme et de réajustement. Quant aux forces internationales, certaines s'affaiblissent alors que d'autres se renforcent, les relations sino-américaines tendent à s'égaliser, les deux pays procèdent également à une transition en profondeur, ce qui fait l'espace de manœuvre de leur politique extérieure devient plutôt réduit. Du côté américain, il dispose en outre du facteur de l'élection présidentielle, lequel aggrave tout naturellement le conflit sino-américain.

Sun Zhongshan (Sun Yat-sen), leader révolutionnaire et homme d'état chinois et connu comme le fondateur de la Chine moderne, a dit : « La tendance générale du monde est impétueuse, déferlante et irréversible, celui qui s'adapte, se conforme et se plie à elle vit et prospère, tandis que celui qui lui résiste et qui la combat sera détruit et anéanti. ». Après la fondation de la Chine nouvelle, les relations sino-américaines ont connu des péripéties et des vicissitudes, mais vu de l'ensemble, elles ont avancé et progressé continuellement et d'hostiles, elles sont devenues normales pour devenir « stake holder » (partie prenante ». Dans tout cela, il y a le facteur qui oblige les deux parties concernées à traiter leurs relations bilatérales en tenant compte de leurs intérêts stratégiques et de la situation d'ensemble, mais plus est c'est que le développement des relations entre les deux pays et le renforcement de la coopération bilatérale répondent aux intérêts communs des deux parties et favorisent la paix mondiale et le développement mondial, ce qui est conforme à l'aspiration universelle et à la tendance irrésistible du courant de l'histoire.

La Chine et les Etats-Unis sont deux puissances qui pèsent lourd dans le monde et qui y exercent une grande influence et il ne leur manque ni l'intelligence ni le courage de résoudre les problèmes qui existent dans notre monde. Face à la nouvelle situation et aux nouveaux problèmes qui surgissent sans cesse, les deux parties chinoise et américaine doivent sans exception viser haut et voir loin, avoir tout en main, évaluer correctement la situation mondiale, intensifier leur communication et leurs contacts, approfondir leur connaissance réciproque, renforcer davantage leur confiance mutuelle et surtout faire en sorte qu'ils se connaissent mieux afin de pouvoir mieux s'adapter l'un à l'autre et gérer et contrôler leurs différends et leurs litiges. Quant à la partie américaine, il lui faut à travers les échanges comprendre de façon plus approfondie que les relations sino-américaines ne sont en fait pas un « jeu à somme nulle ». Pour la partie chinoise, il lui faut renforcer sa confiance en soi afin de pouvoir jouer son nouveau rôle en s'adaptant à la nouvelle situation et en satisfaisant les nouvelles exigences.

De toute évidence, une visite ne peut en aucun cas régler tous les problèmes, mais pourvu que nous soyons décidés à maintenir ces échanges de visite et que nous déployons des efforts inlassables pour que les deux parties continuent à entretenir des relations ouvertes, franches et amicales et pour qu'elles approfondissent leur connaissance mutuelle afin de pouvoir s'adapter l'un à l'autre, il serait alors tout à fait possible pour les deux parties chinoise et américaine de se débarrasser des interférences venues de l'extérieur, de surmonter les multiples obstacles et de vaincre mille difficultés pour pouvoir renforcer leur compréhension et leur coopération, ce qui permettra aux deux parties de s'engager avec succès dans une nouvelle voie de coexistence pacifique, d'avantage mutuel et de double gagnant.

(Auteur de cet article : Commentateur spécial du Quotidien du Peuple et Spécialiste en matière des problèmes internationaux)

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 14 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?