Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 11.10.2011 08h46
La visite de Poutine en Chine renforcera la coopération bilatérale, selon un expert russe (INTERVIEW)

La visite en Chine du Premier ministre russe Vladimir Poutine, prévue les 11 et 12 octobre, permettra de promouvoir la coopération entre les deux pays sur les dossiers bilatéraux et internationaux, a indiqué Sergueï Luzyanin, directeur adjoint de l'Institut Extrême-Orient de l'Académie des sciences de la Russie, dans une interview récemment accordée à Xinhua.

A l'invitation du Premier ministre chinois Wen Jiabao, M. Poutine effectuera mardi et mercredi une visite officielle en Chine, au cours de laquelle il participera à la 16e réunion régulière entre les chefs de gouvernement des deux pays. Le président chinois Hu Jintao et d'autres hauts responsables chinois discuteront avec lui des relations bilatérales et des sujets régionaux et internationaux d'intérêt commun.

Pour M. Luzyanin, la visite de M. Poutine pourra, avant tout, renforcer l'interaction des deux pays sur les dossiers internationaux.

"Ils discuteront des questions d'ordre international, dont la situation au Moyen-Orient. La Russie et la Chine ont une approche similaire quant à la situation en Syrie [...] Elles assurent la stabilité du pays en mettant leur veto à des résolutions de l'Onu sur la Syrie et en empêchant l'intervention de l'Otan", a-t-il indiqué.

En plus de leur coopération au sein du Conseil de sécurité de l'ONU, Moscou et Beijing ont développé d'importantes interactions dans le cadre du groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) et du G20, a poursuivi l'expert russe.

"La Russie et la Chine sont par ailleurs préoccupées par les menaces venant de l'Afghanistan telles que le trafic de drogue et une éventuelle instabilité dans les pays d'Asie centrale", a indiqué M. Luzyanin.

Selon lui, les deux pays se préparent à une éventuelle reprise de la crise financière qui ravage l'Europe actuellement.

Lors de la première vague de la crise en 2009, les deux pays ont noté l'importance de la flexibilité des réglementations financières et ont convenu de mener des efforts conjoints pour éviter une dépendance excessive du dollar américain instable.

"Tout cela nous convainc que la Russie et la Chine ne seraient pas observatrices passives de la seconde vague de la crise financière si elle venait un jour", a-t-il indiqué.

S'exprimant sur les relations bilatérales, M. Luzyanin a déclaré que le partenariat de coopération stratégique et global connaît sa meilleure période, ce qui permet aux deux pays d'effectuer divers projets conjoints dans presque tous les domaines.

Pour l'expert, l'organisation de l'Année touristique réciproque, respectivement en Russie en 2012 et en Chine en 2013 contribuera également au renforcement des relations bilatérales.

La visite du chef du gouvernement russe se concentrera également sur le commerce bilatéral, a prédit M. Luzyanin.

Les deux pays travailleront pour que le volume des échanges commerciaux bilatéraux passe de 60 milliards de dollars de 2011 à 100 milliards de dollars avant 2015. Moscou cherche également à diversifier ses exportations vers la Chine.

"M. Poutine discutera probablement avec les dirigeants chinois de la coopération dans les domaines de l'énergie, de l'aviation, de l'espace, de la haute technologie, ainsi que des programmes portant sur le développement conjoint de l'Extrême-Orient de la Russie et du nord-est de la Chine", a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Wu Bangguo appelle au renforcement des relations sino-canadiennes
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine
La Chine « dispute l'Europe » ne tient pas debout et est injustifiable
La farce législative américaine