Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 08.08.2011 17h02
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains

Quand l'occident met l'accent sur le développement des « projets software », la Chine a investi davantage dans la construction de ponts et chaussées, « projets hardware » dont les habitants locaux peuvent directement bénéficier. Quand l'occident utilise des termes passifs tels que des « guerres civiles », la « pauvreté », les « maladies », la « corruption » et le « sous-développement » pour décrire l'Afrique, la Chine utilise des termes actifs comme la « coexistence », le « développement commun », les « bénéfices mutuels », l' « amitié », la « sincérité » et le « respect mutuel » pour décrire les relations sino-africaines.

Aujourd'hui, la Chine a aidé à construire en Afrique quelque 2 000 km de chemins de fer, plus de 3 000 km de routes, plus de 100 écoles et 60 hôpitaux. Pour la dette africaine, la Chine a fait une remise de plus de 20 milliards de yuans.

L'aide chinoise ne présente aucune condition additionnelle. La Chine ne s'ingère pas dans les affaires intérieures des pays africains et met l'accent sur l'aide bilatérale, non sur l'aide multilatérale. Bien que l'aide chinoise en Afrique gagne toujours en ampleur, la Chine ne s'est jamais prétendue, ni ne se prétend"pays donateurs”. Elle considère toujours que son aide en Afrique est une sorte d'entraide parmi les pays en voie de développement et fait partie de la coopération sud sud. La Chine respecte toujours le choix fait par l'Afrique dans sa voie de développement . Elle n'a jamais cherché à exporter sa conception de valeur et son mode de développement vers les pays africains.

La confiance de la Chine dans l'Afrique provient de son point de vue toujours positif sur le continent africain. Le professeur Kenneth King, ancien directeur du Centre d'étude africaine d'University of Edinburgh de la Grande-Bretagne, a indiqué que les pays donateurs de l'occident ont souvent considéré l'Afrique comme le continent le plus pauvre du monde. Mais dans le livre blanc de la Chine sur ses politiques africaines, on n'y a trouvé aucun mot de"pauvreté”. Le livre mentionne plusieurs fois la coopération économique.

Certains médias et politiciens occidentaux ont prétendu que la Chine pratiquait un « néo-colonialisme » en Afrique. Ils s'inquiètent que l'amélioration des relations entre la Chine et l'Afrique constitue un défi pour les intérêts de l'occident en Afrique et que la coopération sino-africaine dans les affaires mondiales devienne un défi pour l'actuel ordre économique et politique mondial dominé par l'occident.

Au cours de sa visite en Zambie en juin de cette année, la Secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a dit que les pays africains devraient faire attention au"néo-colonialisme”, quand ils ont affaire à la Chine, ajoutant que dans son investissement et son octroi d'aide à l'Afrique, elle ne tient pas toujours compte des intérêts des peuples africains.

En ripostant à ce qu' a dit la Secrétaire d'Etat américaine, le Président de la Zambie , Rupiah Banda, a dit au cours d'une conférence de presse tenue le même jour qu' avant la proclamation de son indépendance, la Zambie a déjà établi des relations étroites avec la Chine. Que ce soit pendant la période de lutte pour la conquête de l'indépendance ou après l'indépendance, la Zambie et la Chine s'accordent soutien et aide. Surtout pendant la crise financière internationale, la Zambie a bénéficié de l'aide chinoise. Même à ce moment-là, la Chine a manifesté son intérêt pour les produits zambiens. Ainsi, la Zambie a pu vite sortir de la crise financière internationale, a dit le Présdient zambien.

Dans un article d'un hebdomadaire économique allemand, il se trouve un passage suivant : Avec l'aide chinoise,"l'économie africaine a connu une croissance de plus de 5% en 2005 et le taux d'inflation a baissé au niveau le plus bas depuis 25 ans. Dans l'histoire africaine, les capitaux introduits sous forme d'investissement économique ont dépassé pour la premère fois les capitaux absorbés sous forme d'aide....Pour la première fois dans son histoire, l'Afrique est devenue le maître de son sort. Ce sont les Chinois qui ont créé une telle excellente occasion pour ce continent”.

(L'auteur est le directeur de l'Institut des Etudes africaines rattaché à l'Académie des Sciences sociales de Chine)

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : le typhon Muifa frappera la province du Shandong
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)