Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 07.03.2011 15h35
En tant que pays en développement, la Chine va continuer à assumer ses obligations internationales dans la limite de ses capacités

La Chine est encore un pays en développement et continuera à assumer ses obligations internationales dans la limite de ses capacités, a déclaré lundi le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi.

La Chine est en train de faire de grands efforts pour remplir ses obligations internationales et a abouti à davantage de résultats positifs à ce sujet, a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse à Beijing.

Pourtant la Chine ne peut agir que dans la limite de ses capacités, puisqu'elle compte encore 150 millions de personnes en-dessous du seuil de pauvreté, d'après les critères des Nations Unies, a-t-il ajouté.

"Chacun d'eux fait partie de la famille chinoise mais également de la famille globale", a indiqué Yang Jiechi.

"En assumant ses obligations internationales la Chine contribue à la création d'un monde meilleur tout en résolvant ses propres problèmes", a-t-il souligné.

En ce qui concerne les changements sur la scène internationale, Yang Jiechi a indiqué que la situation continue à évoluer de manière profonde et complexe.

Il a qualifié de "positives" les tendances d'évolution vers un meilleur équilibre des puissances internationales, une plus radicale réforme du système mondial de gouvernance économique et une plus grande volonté internationale de poursuite d'une coopération gagnant-gagnant.

"Je pense que ces trois tendances seront bénéfiques à un développement plus juste et plus raisonnable de la situation internationale", a-t-il ajouté.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine dévoile son plan de développement quinquennal lors de la session annuelle de l'APN
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence