Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 07.03.2011 15h31
Les pays des BRICS ne se confrontent pas aux pays développés (ministre chinois des A.E.)

Les pays des BRICS se sont engagés à coopérer, et non pas à se confronter aux pays développés, a déclaré lundi le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi lors d'une conférence de presse.

"La coopération entre les pays des BRICS est ouverte et globale. Cela est une partie importante de la coopération Sud-Sud et est une liaison importante pour la coopération Nord-Sud", a indiqué Yang Jiechi.

La Chine organisera mi-avril à Sanya (sud) une réunion des dirigeants des pays des BRICS, dont le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud, a indiqué le chef de la diplomatie, souhaitant que cette réunion aboutisse à des résultats importants et positifs.

Il est très important de renforcer le dialogue entre les dirigeants malgré les différences historiques et culturelles de ces pays, a-t-il fait remarquer.

La Chine souhaite la bienvenue à l'Afrique du Sud pour rejoindre le groupe et au président sud-africain, Jacob Zuma, à la réunion de Sanya, a-t-il souligné.

Les pays des BRICS ont joué un rôle important et constructif dans la lutte contre la crise financière globale, sur le changement climatique et a facilité le redressement économique, a indiqué Yang Jiechi.

"Je suis convaincu que les pays des BRICS joueront un plus grand rôle dans ces domaines après la réunion", a-t-il ajouté.

Les pays des BRICS ont réalisé une coopération efficace dans la protection de l'environnement, ainsi que dans les échanges commerciaux et les plates-formes de réflexion.

"Nous souhaitons que cette réunion permette de promouvoir notre coopération afin de profiter davantage à nos peuples", a-t-il souligné.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine dévoile son plan de développement quinquennal lors de la session annuelle de l'APN
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence