Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 07.03.2011 14h25
La gouvernance mondiale doit créer un environnement favorable aux pays en développement (ministre chinois des A.E.)

La gouvernance mondiale doit créer un environnement plus favorable aux pays en développement et non le contraire, a indiqué lundi le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi.

Le Groupe des 20 (G20) sert de plate-forme importante à la gouvernance économique mondiale pour faire face aux grands défis dans les domaines économique et financier, a souligné Yang Jiechi lors d'une conférence de presse en marge de la session annuelle de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois).

Le G20 représente un effort dans la création d'un nouveau type de partenariat global pour le développement et reflète le contexte changeant de l'économie mondiale, a-t-il indiqué.

Il a souhaité que le prochain Sommet du G20, prévu à Cannes cette année, puisse aider à faciliter la transformation du rôle du G20 d'un mécanisme d'urgence à court terme en un mécanisme de gouvernance économique à long terme.

Il a également demandé à ce que le sommet de Cannes fasse davantage d'efforts pour soutenir les intérêts des pays en développement et que les pays du G20 puissent accroître leur contribution à la croissance des pays en développement.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine dévoile son plan de développement quinquennal lors de la session annuelle de l'APN
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence