Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 07.03.2011 10h42
Chine : l'industrie des terres rares a besoin d'un remaniement face aux nouvelles limitations des émissions (experts)

Un document officiel récemment rendu public, qui a imposé des limitations d'émission sévères à la production de minerais de terres rares, entraînera probablement un remaniement de cette industrie, selon des experts chinois dans ce domaine.

La nouvelle réglementation, rendue publique par le ministère chinois de la Protection de l'environnement, entrera en vigueur le 1er octobre 2011.

"La nouvelle réglementation entraînera la disparition de petites et moyennes entreprises de l'industrie des terres rares ou leur fusion, ce qui aidera à consolider cette industrie", a jugé Lin Donglu, secrétaire générale de la Société chinoise des terres rares.

Liang Xingfang, directeur général adjoint de la Baotou Rewin Rare Earth Metal Materials Co., Ltd. a indiqué que les nouvelles normes d'émission étaient strictes, en particulier concernant les émissions d'azote ammoniacal, ce qui impose des pressions plus lourdes sur les entreprises.

Selon Liang, du point de vue technique, il n'est pas plus difficile pour les entreprises de réduire la teneur en azote ammoniacal dans les émissions d'eau que de gaz et de boue.

"Les entreprises utilisant des technologies obsolètes devront investir considérablement dans la modernisation de leurs technologies", a-t-il ajouté.

Les normes contribueront au développement durable de l'industrie des terres rares en termes d'exploitation minière, de séparation et d'extraction des minerais, a estimé Tan Wanli, ingénieur en chef de la Heli Rare Earth Smelting Co., Ltd, dans la province orientale du Jiangxi.

Les petites et moyennes entreprises du secteur vont probablement souffrir de ces nouvelles normes, étant donné leurs capacités limitées en matière de capitaux et de technologie. Cependant, ce sera une opportunité pour les grandes entreprises d'accélérer leur développement, a poursuivi Tan.

Selon les experts, résoudre le problème de pollution dans l'industrie des terres rares est un processus graduel et les PME devront développer un mécanisme supplémentaire de récompense et de sanction après l'introduction de ces nouvelles normes.

La Chine est le plus grand producteur et le plus grand exportateur de terres rares du monde, 90% des terres rares exploitées provenant de ce pays, bien que ses réserves représentent seulement un tiers du total mondial.

Selon le ministère chinois du Commerce, la Chine a exporté 35 000 tonnes de terres rares de janvier à novembre 2010, en hausse de 14,5% en glissement annuelle.

Les éléments de la terre rare sont cruciaux pour la production de composants utilisés dans une variété de produits de haute technologie dont des produits électroniques grand public, cependant l'exploitation de ces minerais nuit à l'environnement.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine dévoile son plan de développement quinquennal lors de la session annuelle de l'APN
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence