Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 22.12.2010 08h09
L'accord de coopération médicale et sanitaire entre les deux rives du détroit de Taiwan va créer un réseau de sécurité

Le négociateur en chef sur les affaires de Taiwan, Chiang Pin-kung, a déclaré mardi à Taipei que l'accord de coopération médicale et sanitaire, qui devrait être signé cet après-midi, représentera une part importante du "réseau de sécurité" entre Taiwan et la partie continentale de Chine.

Cet accord ainsi que deux autre accords signés précédemment -- sur l'inspection et la mise en quarantaine des produits agricoles et sur la sécurité alimentaire -- forment un réseau de sécurité, a déclaré M. Chiang, président de la Fondation des Echanges entre les deux rives (SEF), lors de sa rencontre avec Chen Yunlin, président de l'Association pour les relations entre les deux rives du détroit de Taiwan (ARATS).

Il a souligné que l'accord de coopération médicale et sanitaire concernait les soins médicaux du peuple et protégeait les droits des consommateurs des deux parties.

Chen Yunlin a pour sa part déclaré que la coopération médicale entre les deux parties était nécessaire et urgente "vu le nombre croissant de personnes et de marchandises à travers le détroit".

L'accord comprend : une notification efficiente des maladies infectieuses, un échange renforcé dans la gestion des essais cliniques, une qualité renforcée des médicaments traditionnels chinois, une coopération médicale en cas d'urgence et une coopération renforcée dans la biotechnologie entre les deux rives.

Il s'agit du 6e cycle de dialogues entre les deux dirigeants depuis la reprise des négociations en juin 2008, après une interruption de neuf ans.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Pour la RPDC, réagir à la manoeuvre militaire sud-coréenne "ne vaut pas la peine"
Le PM chinois Wen appelle au renforcement de la coopération sino-pakistanaise pour façonner l'avenir
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher