Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 21.12.2010 08h27
Cui Tiankai affirme qu'une effusion de sang n'est pas la bonne réponse aux tensions dans la péninsule coréenne

Aucune partie n'a le droit d'inciter à ou de déclencher une guerre dans la péninsule coréenne, a déclaré lundi le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Cui Tiankai.


"Personne n'a le droit de provoquer un carnage de la population dans la péninsule," a affirmé M. Cui, en commentant la monté des tensions dans cette région, lors du 13e dialogue sino-australien sur les droits de l'Homme.


Selon lui, les négociations, à l'inverse de la guerre ou du conflit, représentent la seule solution possible à leurs différends et litiges.


La Chine a toujours oeuvré pour la paix et la stabilité dans la péninsule et travaille toujours à ces objectifs, a fait savoir M. Cui.


La Chine a déployé d'importants efforts diplomatiques avec les parties concernées, souhaitant qu'elles puissent travailler avec elle pour le même objectif.


Le Conseil de sécurité des Nations unies s'est réuni dimanche pour une réunion de huit heures concernant la situation dans la péninsule, mais n'est pas parvenu à un consensus avant que la République de Corée n'effectue, depuis le mois dernier, son deuxième exercice militaire à munitions réelles depuis une île frontalière dans l'ouest.


Peu avant l'exercice militaire, la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a indiqué à Bill Richardson, gouverneur de l'Etat du Nouveau-Mexique des Etats-Unis en visite en RPDC, qu'elle autoriserait le retour des inspecteurs de l'ONU chargés de surveiller son programme nucléaire, comme faisant partie d'une série de mesures destinées à réduire les tensions.


Un commentaire, publié lundi dans le quotidien officiel de la RPDC Rodong Sinmun, a appelé à s'opposer à la guerre et à sauvegarder la paix.

L'escalade des tensions dans la péninsule coréenne

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois Wen appelle au renforcement de la coopération sino-pakistanaise pour façonner l'avenir
La Chine et l'Inde conviennent de sauvegarder la paix sur la frontière
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo