Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 21.12.2010 08h21
La Chine envisage d'interdire les enquêtes étrangères non-approuvées concernant le patrimoine culturel intangible

Les organisations et individus étrangers devront obtenir l'autorisation du gouvernement avant de mener des enquêtes sur le patrimoine culturel intangible (PCI) en Chine, selon un projet de loi en révision.

Le projet de Loi sur le patrimoine culturel intangible a été soumis lundi pour la deuxième lecture au Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, Parlement chinois), lors de la session bimestrielle de ce dernier.

Outre l'autorisation des départements de régulation culturelle au niveau provincial ou supérieur, les organisations étrangères seront obligées de mener ce genre d'enquête en coopération avec les institutions chinoises de recherche sur le PCI.

Les individus étrangers qui souhaitent faire ce genre d'enquête doivent obtenir l'autorisation des départements concernés au niveau du gouvernement de district, d'après ce projet de loi.

L'interdiction des enquêtes étrangères non-autorisées a été ajoutée au projet de loi en réponse à des inquiétudes exprimées par des législateurs et gouvernements locaux concernant la version soumise lors de la première lecture en août.

Cette version du projet de loi indique seulement que les enquêtes conjointes sur le PCI entre les institutions chinoises et les organisations étrangères devraient être approuvées par le gouvernement, sans interdire spécifiquement aux organisations étrangères, ni aux individus étrangers, d'effectuer leurs propres enquêtes.

Ces genres d'enquêtes doivent être régularisées par la loi, selon les législateurs cités dans le texte.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois Wen appelle au renforcement de la coopération sino-pakistanaise pour façonner l'avenir
La Chine et l'Inde conviennent de sauvegarder la paix sur la frontière
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo