Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 15.12.2010 16h47
Forum sur Sun Yat-sen organisé par la partie continentale de Chine et Taïwan

Des responsables et universitaires de la partie continentale de Chine et de Taïwan se réuniront cette semaine à Guangzhou, capitale de la province du Guangdong, pour tenir un forum sur le père fondateur du Parti Kuomintang, Sun Yat-sen, également dirigeant de la révolution républicaine de la Chine.

Le forum, qui se tiendra du 16 au 18 décembre, regroupera Wang Yang, membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et secrétaire du PCC pour le comité de la province du Guangdong, Wang Yi, chef du Bureau des Affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois), Chiang Hsiao-yen, vice-président du Parti Kuomintang et Yu Muming, président du Parti Nouveau de Taïwan, a annoncé Yang Yi, porte-parole pour le Bureau des Affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d'Etat, lors d'une conférence de presse mercredi.

Plus de 200 experts et universitaires des deux parties discuteront de questions telles que la philosophie et la pensée de Sun Yat-sen ou le rajeunissement de la nation chinoise, a indiqué Yang Yi.

Egalement à l'ordre du jour, la Révolution de 1911, dirigée par Sun Yat-sen, qui a renversé la dynastie Qing (1644-1911) et a ainsi mis fin à des milliers d'années de monarchie.

L'année prochaine marquera le centenaire de la Révolution de 1911.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : l'APN va continuer ses discussions sur un amendement au Code pénal
Editorial du «Quotidien du peuple»: inauguration du 12e plan quinquennal
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible