100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 25.03.2010 08h37
Beijing: Rencontre entre les ministres des Affaires étrangères de Chine et de Nouvelle-Zélande

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi, s'est engagé mercredi à développer une coopération globale avec la Nouvelle-Zélande.

"Nous attachons beaucoup de valeur à nos liens avec la Nouvelle-Zélande", a déclaré le ministre lors de sa rencontre avec son homologue néo-zélandais Murray McCully.

Se félicitant des bases saines du développement des relations entre les deux pays, Yang Jiechi a souligné que ceux-ci bénéficiaient de fréquents échanges de haut niveau et coopéraient concrètement dans les domaines économique, commercial, scientifique, technologique, culturel et en ce concerne les grands problèmes régionaux et internationaux.

La Nouvelle-Zélande a été le premier pays développé à signer avec la Chine un accord global de libre-échange (Free Trade Agreement, FTA) et, depuis 2008, les deux pays l'on appliqué avec succès, a précisé le ministre.

"Nous souhaitons développer notre coopération globale avec la Nouvelle-Zélande sur la base du respect mutuel, de l'égalité et de bénéfices réciproques", a ajouté Yang Jiechi.

Le ministre néo-zélandais a, lui aussi, souligné que les deux pays avaient beaucoup d'intérêts en commun et que le gouvernement de la Nouvelle-Zélande attachait beaucoup d'importance aux relations avec la Chine.

La Nouvelle-Zélande soutient fermement la politique d'une seule Chine, s'engage activement à approfondir une coopération globale entre les deux pays et se félicite de l'application de l'accord de libre-échange, a-t-il fait remarquer.

Murray McCully a aussi exprimé sa satisfaction du développement des relations entre les deux pays et il a ajouté que la Nouvelle-Zélande souhaitait approfondir sa coopération avec la Chine, en particulier dans les domaines de l'économie, des échanges commerciaux, de l'agriculture, de la protection de l'environnement ainsi qu'en ce qui concerne la coordination vis à vis des principaux problèmes régionaux et internationaux. "Ceci sera de plus en plus bénéfique pour les peuples des deux pays", a déclaré le ministre.

C'est la première fois que le ministre néo-zélandais vient en Chine où il restera du 23 au 25 mars à l'invitation de son homologue chinois. Il doit également visiter le pavillon qui représentera la Nouvelle-Zélande à l'Exposition universelle de Shanghai 2010.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine se préoccupe de l'escade du problème nucléaire iranien
Certaines régions chinoises balayées par les sables du nord
A qui va profiter le départ de Google ?
Pourquoi une telle grande différence entre les données statistiques commerciales établies par la Chine et par les Etats-Unis ?
La Chine n'a nul besoin d'un Google politisé
Les Etats-Unis : Le plus grand manipulateur de taux de change dans le monde
Réévaluation du Renminbi : Les Etats-Unis pensent faire coup triple