100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 08.03.2010 08h26
Il n'est pas nécessaire pour le moment de discuter de la réincarnation du dalaï lama (responsable tibétain)

Il n'est pas nécessaire pour le moment de discuter excessivement des questions relatives à la réincarnation du dalaï lama, a déclaré dimanche à Beijing Padma Chilong, président du gouvernement de la région autonome du Tibet.

Il a fait cette remarque lors d'une conférence de presse en marge de la session annuelle de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois).

"Le 14ème dalaï lama est toujours vivant, et il est encore trop tôt pour discuter de ce genre de questions", a-t-il indiqué.

Le dalaï lama a récemment déclaré qu'il pourrait choisir sa réincarnation de son vivant, et que sa réincarnation pourrait être désignée, être une femme et être trouvée aussi bien en Chine qu'à l'étranger.

"Personne ne sait ce qu'il veut vraiment", a indiqué Padma Choling.

Dans le bouddhisme tibétain, la réincarnation des bouddhas vivants doit respecter des conventions historiques strictes ainsi que des rituels religieux, a-t-il fait remarquer.

"Il y a 14 dalaï lamas... Le 14e dalaï lama ne peut en aucune façon faire ce qu'il veut (à propos de la réincarnation)", a affirmé Padma Choling. Le14e dalaï lama lui-même a été approuvé par le Gouvernement Nationaliste, régime central de l'époque, a-t-il ajouté.


Les sessions de l'APN et de la CCPPC 2010

[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les dépenses militaires chinoises ralentissent
Chine : les "deux sessions" favorables à un mode de vie "à bas carbone"
La Commission européenne lance la « Stratégie Europe 2020 »
Explication du « miracle chinois » du point de vue économique
Vivre avec plus de dignité
Revirement des relations franco-russes qui ont dépassé la « période de gel »
Le « soulence » va-t-il enfin disparaitre des sessions annuelles ?