100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 08.03.2010 08h24
La Chine défend ses investissements en Afrique

Le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi a défendu dimanche à Beijing les investissements de la Chine en Afrique ainsi que la coopération sino-africaine, appelant la communauté internationale à respecter la liberté de l'Afrique de choisir ses partenaires.

M. Yang a fait cette remarque lors d'une conférence de presse en marge de la session annuelle de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois).

Répondant à la question d'un correspondant étranger, Yang Jiechi a indiqué que les importations chinoises de pétrole en provenance d'Afrique ne représentaient que 13% des exportations africaines de pétrole, tandis que les importations américaines et européennes en représentaient chacune plus de 30%.

Les investissements chinois dans les champs pétrolifères en Afrique n'occupent qu'un seizième du total des investissements pétroliers du continent, tandis que les investissements américains et européens se partagent une proportion beaucoup plus élevée, a-t-il poursuivi.

"Nous soutenons la coopération entre l'Afrique et les autres pays dans le secteur énergétique sur la base de l'égalité et des bénéfices mutuels", a affirmé M. Yang, avant d'ajouter : "Il n'y a aucune raison de s'opposer à une coopération égale entre la Chine et l'Afrique".

"La coopération sino-africaine s'applique aux pays riches en ressources mais aussi à ceux pauvres en ressources", a-t-il ajouté.

"Je voudrais préciser que l'Afrique appartient au peuple africain et que le peuple africain est le maître du continent africain et que les autres peuples n'en sont que les invités", a réitéré le ministre chinois. "Les invités doivent respecter les points de vue de leurs hôtes, à savoir les pays africains, ainsi que leur liberté de choisir leurs partenaires de coopération et leus amis".

Yang Jiechi a estimé que pour devenir partenaire de l'Afrique, il est nécessaire de mener une coopération concrète et d'éviter de verser dans la phraséologie.

La coopération entre la Chine et l'Afrique a aidé cette dernière à utiliser ses riches ressources au profit du développement en construisant des chemins de fer, en améliorant les infrastructures et en apportant des bénéfices concrets au peuple africain, a ajouté le ministre chinois.


Les sessions de l'APN et de la CCPPC 2010

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les dépenses militaires chinoises ralentissent
Chine : les "deux sessions" favorables à un mode de vie "à bas carbone"
La Commission européenne lance la « Stratégie Europe 2020 »
Explication du « miracle chinois » du point de vue économique
Vivre avec plus de dignité
Revirement des relations franco-russes qui ont dépassé la « période de gel »
Le « soulence » va-t-il enfin disparaitre des sessions annuelles ?