Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 29.03.2012 15h31
Premier examen YCT organisé en France

Le premier examen YCT (Youth Chinese Test) en France a eu lieu le 24 mars à l'Ecole active bilingue Jeannine-Manuel (EABJM), située dans le 15e arrondissement de Paris. 83 élèves y ont participé.

En raison de la tuerie survenue à Toulouse ce mois-ci, tous les établissements publics en France y compris les écoles renforcent leurs mesures sécuritaires. Les journalistes ont vu devant l'EABJM que le portail principal était fermé et qu'on n'a laissé qu'une petite porte ouverte pour les élèves. Après un contrôle d'identité, les journalistes ont été autorisés à entrer dans l'établissement.

La cour de l'école est pleine d'élèves attendant l'examen. Ces adolescents se réunissent pour bavarder, et parlent de leur confiance avant l'examen. Selon la présentation de Bernard Manuel, directeur de l'école, tous les participants sont des élèves de l'école, le plus jeune a 14 ans. L'EABJM a mis en place l'enseignement du chinois il y a une vingtaine d'années. Les élèves apprennent le chinois pendant trois ans à l'école primaire, deux heures par semaine. À l'école secondaire, 85 % des élèves continuent le chinois, trois fois par semaine et 45 minutes par session.

Cet examen YCT de niveau 3 est composé d'une partie de compréhension orale et d'un exercice de lecture. Après l'examen d'une heure, les élèves jugent en moyenne que la partie de compréhension orale était simple. Avec des caractères nouveaux, certains ont eu du mal à comprendre les paragraphes de lecture. Mais la plupart sont prêts pour l'examen YCT de niveau 4 qui sera organisé le 23 mai.

Actuellement, la France compte 535 écoles proposant des cours de chinois, et environ 33 000 élèves du primaire et du secondaire apprennent le chinois. Comme l'indique Joël Bel Lassen, inspecteur général du chinois auprès du ministère de l'Education nationale, avec l'augmentation de la puissance économique de la Chine et la migration des talents dans le cadre de la mondialisation, de plus en plus de jeunes français apprennent le chinois. D'après lui, la participation à l'examen de chinois aide les élèves à mieux connaître leur niveau de langue, à augmenter leur intérêt et à faire plus de progrès.

L'examen YCT est l'un des trois principaux examens organisés par Hanban (Institut Confucius), dans le but d'examiner la capacité des élèves primaires et secondaires dont le chinois n'est pas la langue maternelle à utiliser le mandarin de la vie quotidienne et des études.


Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine