Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 02.09.2011 11h32
Séminaire sur le rôle international de la Chine à Poitiers

Le 26 août, un séminaire de la Fondation Prospective et Innovation sur le thème de « La Chine et la mondialisation » a eu lieu à Poitiers, en France. Des personnes importantes des domaines de la politique, du commerce en France, et aussi d'organisations internationales ont largement approuvé le rôle que la Chine joue sur la scène mondiale.

Le séminaire était composé de quatre parties : croissance économique ; commerce et devises ; aide à l'extérieur de la Chine et son développement ; Chine, organisations multilatérales et G20, pensées chinoises et multilatéralisme. Une dizaine de participants se sont exprimés en toute franchise sur l'image mondiale de la Chine.

Alain Le Roy, vice-secrétaire général en charge des opération de maintien de la paix aux Nations Unies a admis que depuis le rétablissement de son siège légitime aux Nations Unies en 1971, la Chine possède une influence de plus en plus forte dans des affaires internationales, tout en respectant la souveraineté nationale des autres pays sans intervention dans leurs affaires intérieures.

James Adams, vice-président de la Banque Mondiale a dit qu'il y a 90 ans, le développement de la Chine dépendait des autres pays, et qu'actuellement ce pays en plein développement reste un facteur cruciale de la lutte contre la crise économique et la pauvreté. Consciente de sa résponsabilité dans le cadre internationale, la Chine intervient activement dans les affaires internationales par le biais d'organisations multilatérales comme G20.

En ce qui concerne des préocuppations sur la menace de l'émergence du statut international de la Chine, Lopez Henry, ancien Premier ministre du Congo (Brazzaville), et actuellement ambassadeur en France, a défendu que ces dernières année, les infrastuctures, les soins de santé dans les régions éloignées, l'éducation ont bénéfiécié de l'aide du gouvernement chinois. Pendant ses 50 ans de carrière diplomatique, c'est une image de non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays que la Chine lui a laissée.

Ce séminaire organisé par l'ex-premier ministre Jean-Pierre Raffarin, actuel vice-président du Sénat, a réuni plus de 300 personnes.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Où va la confiance des Chinois ?
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient
Le dilemme du développement du Japon