Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 05.08.2011 08h05
Les constructeurs français de voitures augmentent leurs parts de marché en Chine.

Les voitures françaises ont depuis longtemps réussi leur entrée brillante sur le marché chinois, et leurs part de marché dans le pays continue à augmenter.

Chen Guozhang: PDG de Renault Beijing a indiqué au journaliste qu’au départ, Renault n’a pas réussi à s’imposer sur le marché chinois. En 2008 le groupe a vendu seulement 894 voitures dans tout le pays, et a fallu se retirer du marché chinois. Mais grâce à la nouvelle stratégie du marché - suivre les préférences des clients chinois pour les voitures européennes, le chiffre des ventes s’est élevé de 894 à 14705 en 2 ans.

Au début, les constructeurs automobiles français considéraient que les ventes en Chine suiveraont la même tendance qu’en Europe, mais cela n’a pas été le cas. Bi Gaocheng, directeur de la compagnie Dong Feng Peugeot Citroën Automobile, la plus grande coentreprise sino-française, a indiqué au journaliste que cela a pris un certain temps, avant que les Français aient réalisé qu’il existe une différence entre le comportement des consommateurs chinois et français, et qu’il a fallu trouver des produits appropriés pour les clients chinois.

Il a ajouté que pour mieux explorer le marché chinois, PSA a fondé un centre de recherche à Shanghai. Par ailleurs, les employés français qui aiment la culture chinoise apportent la facilité pour mieux comprendre la Chine et le marché chinois, ce qui stimule la coopération sino-française.

Selon Bi, Dong Feng Peugeot Citroën Automobile a investi 5 milliards de yuans dans la troisième usine à Wuhan au mois de mai cette année. Le groupe prévoir une production de 150,000 véhicules d’ici à septembre 2013. Ce chiffre devrait doubler après la mise en service entière du site.

Concernant les difficultés rencontrées par les constructeurs chinois, Chen Guozhang a estimé que pour explorer le marché étranger, il faut mettre l’accent sur la diffusion des éléments chinois tout en considérant la culture locale des pays étrangers. En plus, s’appuyer sur les distributeurs étrangers, cela n’est pas suffisant, car il faut développer un bon service après-vente et une modifier les produits en fonction de la demande du marché local.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Dette américaine : Zhou Xiaochuan indique que la Chine s'en tiendra au principe de la diversification des investissements en devises étrangères
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)
Pourquoi l'accident meurtrier du train à grande vitesse chinois s'est produit ?
Quotidien du Peuple : les forces sociales essentielles aux opérations de secours suite à l'accident ferroviaire meurtrier en Chine