100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 14.09.2010 14h24
Alain Juppé, la coopération sino-française à faible carbone a de brillantes perspectives d'avenir

Le 10 septembre M. Alain Juppé a accordé un entretien aux médias dans le Pavillon France de l'Exposition universelle de Shanghai. Selon lui, la Chine et la France peuvent coopérer dans les domaines de la réduction des émissions et de la protection de l'environnement.

M. Juppé est venu en Chine pour participer non seulement à la promotion du « Voyage à Bordeaux Sensoriel » afin de présenter la culture de Bordeaux en tant que patrie du vin, mais aussi pour signer des accords de coopération avec sa ville jumelle de Wuhan. Toutes deux sont engagées dans la gestion municipale, le développement durable de la ville, l'éducation, la coopération économique et les soins médicaux pour mener une coopérations globales dans ces cinq domaines.

Le Président du Comité permanent de l'APN Wu Bangguo a également rencontré en juillet M. Juppé lors de sa visite en France. Il a dit que la Chine mettait en oeuvre dans la région centrale et dans certaines autres régions des stratégies de développment régional, qui annoncent une coopération sino-française dans des domaines plus vastes. De plus, la Chine continuera à soutenir la province du Guangdong, Wuhan et d'autres villes pour l'approfondissement de la coopération avec Bordeaux dans des domaines traditonnels. M. Juppé a aussi révélé que lors des échanges d'idées avec les dirigeants chinois, il a perçu la volontédu gouvernement chinois de changer le mode de développement économique en attachant plus d'importance à l'exploitation des énergies vertes, comme l'énergie éolienne, l'énergie solaire et l'énergie nucléaire, etc.

En plus de l'énergie verte et de l'énergie propre, Alain Juppé considère que la coopération sino-française dans le domaine de l'aviation va aussi bien. La Chine est déjà le plus gros importateur de vin de Bordeaux hors d'Europe, mais du côté de l'industrie aérospatiale, Bordeaux a aussi certaines entreprises très fortes. Safran fournit maintenant les moteurs pour le projet chinois de gros aéronefs. Ce projet d'avion commercial concerne la fabrication d'avions moyen-courrier et la France est très heureuse de voir que Safran propose de gros moteurs d'avion à la Chine, a précisé M. Juppé.

Quant aux relations sino-françaises, Alain Juppé les juge "optimistes". Les relations entre les deux gouvernements ont connu de nouveaux changements. Cette fois, l'Exposition universelle est aussi une occasion de renforcer l'amitié entre les deux pays, tandis que les petites et grandes entreprises de France ont joué un rôle très important ; elles ont beaucoup contribué à la coopération avec Wuhan et Shanghai et dans d'autres domaines. Ces efforts seront favorables au développement des relations bilatérales.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Livre blanc : la politique des ressources humaines chinoise est devenue plus ouverte
La Chine conteste la gestion japonaise de l'incident du bateau de pêche chinois
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Présenter une Chine variée à l'Europe
La croissance chinoise se fait aussi avec les pays d'Afrique