Flash :

Mali : une dizaine de bandits tués par les éléments de la patrouille militaire de Diabaly Le Togo lance sa phase du projet de réhabilitation du corridor Lomé-Ouagadougou L'UE souhaite rester le partnaire le plus important du Burundi sur sa voie de développement Burkina Faso: Le président Compaoré rencontre les différents corps de l'armée Côte d'Ivoire : vers l'élaboration d'une loi anti-corruption Le président nigérian se rend en Sierra Leone pour renforcer les relations bilatérales L'ouragan Sandy frappe les Etats-Unis Khartoum dément tout lien avec l'étranger dans la fabrication d'armes Le Ghana déploiera 20.000 policiers pour les élections de décembre Madagascar : Ravalomanana persiste sur sa candidature à la présidentielle Le cyclone post-tropical Sandy frappe le New Jersey Sénégal : premier remaniement du gouvernement Guinée-Bissau : trois jeunes tués par des militaires qui ont arrêté le présumé cerveau de l'attaque d'une caserne RDC : 4 civils tués lors des échanges des tirs entre les éléments armés des FARDC à Masisi Côte d'Ivoire : le gouvernement fait le bilan partiel de ses activités Ukraine: le parti au pouvoir en tête après le décompte de 60% des voix (CEC) La Russie condamne les Etats-Unis pour violation des droits de l'homme Echanges de tirs entre l'armée israélienne et les militants de Gaza, fin de la trêve fragile La Tanzanie va construire une Cour africaine ultramoderne à Arusha L'Algérie et les Etats-Unis favorables à la poursuite des discussions sur le Mali

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>Afrique

La Guinée-Bissau exige des explications au gouvernement portugais suite à l'attaque d'une caserne

( Xinhua )

30.10.2012 à 08h15

Le gouvernement de Guinée-Bissau "exige une explication claire et justifiée sur l'expédition terroriste (attaque d'une caserne à Bissau) du capitaine Pansau Ntchama, avant de revoir ses relations avec le Portugal", indique un communiqué publié dimanche à l'issue d'un conseil extraordinaire des ministres.

"Les autorités de transition, souligne le communiqué, émettent des réserves dans leurs relations futures avec la Communauté des pays lusophones (CPLP)".

Fernando Vaz, porte-parole du gouvernement et ministre de la présidence, a précisé devant la presse que Bissau est "encore dans la phase d'investigation".

"Nous exigeons seulement du Portugal des explications, d'autant que Pansau Ntchama était dans son territoire comme un exilé politique".

Selon lui, "Lisbonne est obligée de justifier pourquoi le capitaine Pansau a pu quitter le Portugal et attaquer, par la suite, la caserne des para-commandos en Guinée-Bissau dans une tentative de coup d'Etat", le 21 octobre.

L'objectif du capitaine Pansau Ntchama et de ses complices (en attaquant dimanche dernier la caserne des para-commandos à Bissau) était d'éliminer physiquement le général Antonio Injai, chef d'état-major des armées, a affirmé dimanche le porte-parole de l'état-major des armées. Le capitaine a été arrêté samedi à Bolama (île situé au sud-ouest de Bissau) avec six de ses lieutenants.

Dans son communiqué, le gouvernement de transition fait savoir à toutes les représentations diplomatiques accréditées en Guinée-Bissau "qu'il ne tolérera aucun acte qui implique secours et protection aux terroristes qui portent atteinte à la sûreté de l'Etat et à la sécurité nationale".

"Le gouvernement de transition accuse la CPLP et le Portugal, en particulier, et le Cap-Vert, de pratiquer une politique de terrorisme d'Etat contre les institutions de la République de Guinée-Bissau. Politique visant la création d'un climat d'instabilité politique et sociale de sorte à justifier l'intervention des forces multinationales", souligne le texte.

Pour sa part, le Forum des Partis politiques (20 partis de l'opposition), affirme dans un communiqué de presse, qu'il "tient pour responsable le Portugal, la CPLP, Carlos Gomes Junior (ancien Premier ministre) de toutes les conséquences qui pourraient advenir des événements du 21 Octobre".

Le forum "exige du Portugal des explications concernant la façon dont Pansau a pu quitter son territoire pour lancer une attaque en Guinée alors qu'il y vivait en exilé politique".


News we recommend

PC Air/Thaïlande : le vol des hôtesses transsexuelles suspendu Lalla Salma, la sublime princesse consort du Maroc   "Sex and the City": Bangkok en tête des villes du sexe en Asie
Real Madrid : rien de va plus entre José Mourinho et Iker Casillas   Aigle Azur pourra voler entre Paris et Beijing après la participation de HNA Le vol Adelaide-Dubaï d'Emirates Airlines: c'est exquis!
Taiwan : Gay pride à Taipei « Invincible »? la nouvelle génération d'avions de chasse en Chine Le Royaume-Uni est armé contre les extraterrestres

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales