Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 02.08.2012 13h13
Algérie : la mission européenne remet officiellement son rapport final sur les législatives

Le chef de la mission des observateurs de l'Union européenne (UE) aux élections législatives du 10 mai en Algérie, Ignacio Sanchez Salafranca, actuellement en visite à Alger, a remis officiellement mercredi son rapport final sur le scrutin au ministre algérien des Affaires étrangères (MAE), Mourad Medelci, a révélé le porte-parole du MAE, Amar Belani, cité par l'agence APS.

Le rapport présente une évaluation "approfondie", "détaillée" et "impartiale" du processus électoral, et propose des recommandations dans la perspective des consultations électorales à venir, notamment les élections municipales de 2012 et l'élection présidentielle de 2014, a indiqué la mission de l'UE dans un communiqué de presse.

M. Safaranca, qui séjourne à Alger du 1er au 5 août, rendra public les détails du rapport lors d'une conférence de presse qu'il animera dimanche prochain à Alger, précise le document.

Pour sa part, M. Medelci, qui a reçu le responsable européen, a assuré son interlocuteur que "le rapport et les recommandations qui y sont formulées feront l'objet d'un examen attentif de la part des autorités algériennes compétentes", a fait savoir M. Belani.

En outre, le chef de la diplomatie a remercié M. Salafranca pour les efforts et la qualité du travail fourni par la mission, tout en soulignant la volonté de renforcement des liens de confiance et de dialogue avec l'UE en tant que partenaire stratégique de l'Algérie, a ajouté le porte-parole.

L'Algérie a organisé ses élections législatives le 10 mai 2012, à l'issue desquelles les deux partis au pouvoir, à savoir le Front de libération nationale (FLN) et le Rassemblement national démocratique (RND), ont remporté la majorité des 462 sièges que compte le nouveau Parlement.

Environ 500 observateurs internationaux étaient présents pour superviser le déroulement du scrutin, dont ceux de l'UE.

Les résultats des élections du 10 mai ont soulevé une controverse au sein des partis vaincus, dont les islamistes de l'Alliance de l'Algérie verte (AVV), qui contestent la légitimité du score. D'autres formations politiques ont décidé de boycotter les travaux de la nouvelle Assemblée populaire nationale (APN) en signe de protestation des résultats qualifiés de "frauduleux".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 1er août
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam