Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 17.07.2012 08h39
La Sud-africaine Dlamini-Zuma élue présidente de la Commission de l'UA

La ministre sud-africaine de l'Intérieur Nkosazana Dlamini-Zuma a été élue première femme présidente de la Commission de l'Union africaine (UA) en recueillant 37 voix contre 14 pour son rival Jean Ping, du Gabon, lors du vote "historique" pour la présidence de cette institution continentale.

Après l'élection, les félicitations fusaient de l'intérieur de la salle où quelque 51 dirigeants africains s'étaient réunis pour élire le prochain chef de la Commission de l'UA, après une impasse de six mois qui semblait destinée à persister.

C'est au quatrième tour du vote que Mme Dlamini-Zuma a gagné la course à la présidence de la Commission de l'UA contre son prédécesseur Jean Ping, qui avait été reconduit dans ses fonctions, le précédent tour du sommet de l'UA tenu en janvier ayant échoué à départager le gagnant de l'élection du nouveau chef de la Commission.

"Lors d'une élection, telle qu'elle est comprise par les démocrates, cela signifie que quelqu'un gagne ou perd. Je crois qu'aucune élection ne devrait être source de division", a dit Mme Dlamini-Zuma, 63 ans, ajoutant que "le continent est suffisamment fort pour ne pas être fissuré par une élection entre deux personnes".

"Je viens d'une région qui n'a jamais occupé ce poste. Je pense que j'aimerais contribuer à notre organisation", a-t-elle confié à la presse.

Le nouveau chef de la Commission de l'UA a dit qu'elle allait prendre quelques jours pour étudier ce qui fonctionne bien au sein de la Commission de l'UA avant d'introduire des changements dans les opérations structurelles de l'organisation.

"Par contribution, je n'entends pas de faire les choses différemment. Il s'agit plutôt de faire des recherches sur l'organisation et de la renforcer," a-t-elle expliqué à des journalistes avant son élection.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les Nouvelles principales du 16 juillet
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire