Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 25.04.2012 13h56
Le Parlement angolais condamne le coup d'Etat en Guinée-Bissau

L'Assemblée nationale angolaise a condamné mardi, dans une déclaration, le coup d'Etat en Guinée-Bissau, 12 jours après que les militaires eurent pris le pouvoir de ce petit pays ouest-africain.

La déclaration, soutenue par 161 députés, demande la restauration de l'ordre constitutionnel en Guinée-Bissau.

Les députés angolais ont demandé aussi la libération immédiate et inconditionnelle de tous les responsables du gouvernement détenus depuis le coup d'Etat.

Ils ont par ailleurs appelé à soutenir toutes les initiatives du gouvernement angolais et de la communauté internationale visant à restaurer l'ordre constitutionnel, la paix et la sécurité en Guinée-Bissau.

La déclaration a été adoptée après que le secrétaire d'Etat angolais pour les affaires étrangères chargé de la coopération, Exalgina Gamboa, eut présenté la situation en Guinée-Bissau aux parlementaires.

Les putschistes bissau-guinéens ont expliqué que leur coup de force avait pour but de faire face à un accord "secret" entre l'Angola et le gouvernement de Carlos Gomes Junior.

Pour les militaires de la Guinée-Bissau, cet accord vise à éliminer les chef militaires, dont le chef d'état-major des armées, le général Antonio Injai.

Quelque 200 militaires angolais sont déployés en Guinée-Bissau depuis mars 2011 dans le cadre de "la Mission technique de coopération pour la réforme des secteurs de sécurité et de défense en Guinée-Bissau", conformément à un accord conclu entre les deux pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Le 6 mai, ce sera un duel Sarkozy-Hollande
Le Soudan et le Soudan du Sud : rien n'est plus précieux que la paix !
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale