Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 24.04.2012 13h37
Les Etats-Unis prolongent la mission de leurs conseillers militaires en Afrique centrale

Le président des États-Unis Barack Obama a annoncé lundi que les conseillers militaires américains poursuivraient leur mission en Afrique centrale pour aider à traquer le chef de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), Joseph Kony, estimant que cela fait partie de la stratégie régionale des États-Unis.

Le président a souligné qu'il avait autorisé le déploiement d' une centaine de membres de l'armée en Ouganda et dans d'autres pays d'Afrique centrale pour aider à combattre la LRA en octobre de l'an dernier, et qu'il avait demandé au Conseil de sécurité nationale d'effectuer un examen des progrès après 150 jours, ce qui a été fait.

« Aujourd'hui je peux annoncer que nos conseillers continueront leurs efforts pour traîner (Joseph Kony) en justice et sauver des vies", a-t-il dit dans un discours au Musée du mémorial de l'Holocauste à Washington.

« Cela fait partie de notre stratégie régionale de mettre fin au fléau que représente la LRA, et d'aider à produire un futur dans lequel aucun enfant africain ne sera volé à sa famille, aucune fille violée, et aucun garçon transformé en enfant soldat », a-t-il dit.

La LRA a été formée à la fin des années 1980, et en 15 ans d' attaques, elle a principalement pris pour cible les civils et les forces de sécurité de l'Ouganda. Après avoir été chassée par les forces ougandaises en 2002, elle a exporté ses déprédations dans les pays voisins, y compris la République démocratique du Congo, le Soudan du Sud et la République centrafricaine.

La LRA a été accusée de meurtres, de vols et d'enlèvements sur des dizaines de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants en Afrique centrale depuis plus de deux décennies, et on estime que M. Kony aurait recruté de 60 000 à 100 000 enfants soldats, et déplacé environ 2 millions de personnes dans la région.

Washington a qualifié la LRA d'organisation terroriste étrangère, et les dirigeants du groupe sont recherchés par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre et crimes contre l' humanité.

Le Haut-commissariat des Nations unies aux réfugiés a déclaré le mois dernier avoir reçu des informations signalant de nouvelles violences de la LRA en Afrique centrale ces dernières semaines.

Les Nations unies et l'Union africaine ont récemment annoncé une intervention militaire pour aider à traquer la LRA et Joseph Kony, tandis que la Russie a déclaré être prête à apporter son aide.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Le Soudan et le Soudan du Sud : rien n'est plus précieux que la paix !
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN