Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 23.04.2012 13h25
L'ambassadeur d'Italie à Alger convoqué pour expulsion de deux Algériens de Rome

L'ambassadeur d'Italie en Algérie, Michele Giacomelli, a été convoqué dimanche par Halim Benattallah, secrétaire d'Etat algérien chargé de la Communauté nationale établie à l'étranger, à l'issue du traitement "violent, avilissant et inacceptable" de deux ressortissants algériens à bord d'un vol reliant Rome à Tunis, a rapporté l'agence APS.

M. Benattallah a fait part de "la protestation véhémente des autorités algériennes contre le traitement violent, avilissant et inacceptable qui a été infligé à deux de nos ressortissants à bord d'un vol reliant Rome à Tunis", a fait savoir le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani.

L'ambassadeur italien "a été prié de transmettre, sans délai, cette communication officielle aux autorités italiennes compétentes et de fournir, en retour, les explications qui s' imposent en la matière", a indiqué ce responsable.

Mardi dernier, des photos prises par le cinéaste italien Francesco Sperandeo et diffusées sur un réseau social montrent deux ressortissants algériens conduits par deux policiers italiens, les mains ligotés derrière le dos et la bouche fermée a l'aide d' un ruban adhésif.

Saisi de l'affaire, les médias italiens les avaient pris pour des Tunisiens qui seraient illégalement entrés via l'île de Lampedusa au lendemain de la révolution de leur pays. Qualifiés comme tels, ils étaient automatiquement considérés comme expulsables vers la Tunisie.

Selon des medias algériens, avant la convocation de l' ambassadeur italien, le président italien de la Chambre des députés, Gianfranco Fini, a demandé au gouvernement de Mario Monti de rendre compte dans le plus bref délai des faits réels.

"Tout en reconnaissant que le procédé utilisé pour cette reconduite est inadmissible et que rien ne saurait le justifier, l' ambassadeur italien a confirmé qu'une enquête a été diligentée à la suite de cet incident regrettable et que la ministre de l'Intérieur a été interpellée par le parlement", a affirmé le porte-parole.

M. Belani a ajouté par ailleurs que l'ambassadeur d'Algérie à Rome a effectué une démarche similaire auprès du ministère italien des Affaires étrangères "pour relayer les protestations des autorités algériennes, demander à établir toute la lumière sur cet incident et faire en sorte que de telles pratiques dégradantes ne se reproduisent plus à l'avenir".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?