Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 20.04.2012 13h44
Tunisie: Le président Marzouki a toujours la cote de confiance des Tunisiens (sondage officiel)

Le président tunisien Moncef Marzouki "a toujours la cote de confiance des Tunisiens", a annoncé 3C Etudes (Institut tunisien indépendant d'études marketing, médias et opinion) dans un communiqué de presse transmis jeudi à l'agence de presse Xinhua.

D'après la quatrième vague d'un récent sondage d'opinion politique de 3C Etudes (réalisé du 27 au 30 mars 2012 et lancé en janvier 2012), pour le président Marzouki, "78% des Tunisiens âgés de 18 ans et plus continuent à lui accorder leur confiance".

Ainsi, a indiqué le communiqué, M. Marzouki "succèderait à lui- même et perdrait le qualificatif de provisoire si les élections présidentielles étaient organisées en mars 2012".

La prestation de l'actuel gouvernement, a ajouté le communiqué, satisfait 55% des Tunisiens, sa gestion du pays satisfait 49% et la prestation de l'opposition en satisfait 29%. D'un autre côté, 61% des Tunisiens se sont révélés satisfaits de la prestation des médias.

L'actuel chef du gouvernement tunisien M. Hamadi Jebali et le président d'Assemblée nationale constituante Dr Mustapha Ben Jaafar perdent deux points par rapport au mois de mars (3e vague du sondage) et se partagent un taux de 66% d'avis favorables.

D'après le communiqué de 3C Etudes, l'ex-Premier ministre tunisien M. Béji Caïd Essebsi a recueilli 65% d'avis favorables lors de ce sondage, en progression de 5 points par rapport au mois de mars.

"Sans étiquette politique", a ajouté le communiqué, le Premier ministre sortant représente la seule personnalité ne faisant pas partie de la Troïka (coalition tripartite au pouvoir) "à jouir d'une confiance si élevée de la part des Tunisiens".

M. Essebsi est suivi par "de près" par M. Rached Gannouchi (61%) , leader du Mouvement Ennahdha (Renaissance) qui a réussi l'exploit d'être le premier parti arabe islamiste à être populairement élu depuis 1400 ans auparavant, toujours selon le communiqué de 3C Etudes.

S'agissant de la prestation de l'opposition, l'avis des Tunisiens participants dans ce sondage a progressé en passant de 25% en février 2012 à 29% en avril courant, "après avoir baissé à 22% au mois de mars".

Toutefois, "une majorité de 53% se déclare non satisfaite dont 31% pas du tout satisfaits", a précisé le communiqué révélant que "le degré de satisfaction quant à la prestation de l'opposition est cohérente avec la faible confiance que les Tunisiens accordent aux principales figures de l'opposition".

Admettant que les élections présidentielles étaient programmées pour fin mars 2012, un Tunisien sur 3, soit 34%, ne sait pas pour qui il voterait.

Par contre, l'actuel chef d'Etat M. Marzouki bénéficie de 20% d'intentions favorables (en baisse par rapport à janvier 2012 où ce taux était de 34%), mais "il conserve malgré tout une avance très confortable face à son plus proche poursuivant M. Béji Caïd Essebsi", Premier ministre sortant.

Ce dernier a bénéficié 9,4% voix favorable en termes d'intentions favorables, mais il faut rappeler qu'il était quand même à 18% au mois de janvier.

Pour leurs parts, le président de la Constituante Dr Mustapha Ben Jaâfar et l'actuel Premier ministre M. Hammadi Jebali "gardent pratiquement les mêmes intentions de vote qu'ils avaient en mars, soit 6,4% pour le premier et 5% pour le second", toujours d'après le communiqué de 3C Etudes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?