Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 05.04.2012 08h43
Burundi : les parlementaires invités à s'intéresser au dossier Manirumva

Le Forum pour le renforcement de la société civile (FORSC) appelle les parlementaires burundais à s'intéresser aux dossier sensibles, dont celui d'Ernest Manirumva, militant anti-corruption assassiné il y a trois ans.

Le FORSC a lancé cet appel après que des parlementaires et des associations de la société civile belges eurent manifesté mardi devant l'ambassade du Burundi en Belgique, réclamant justice pour feu Ernest Manirumva, ancien vice-président de l'Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques ( OLUCOME).

"C'est anormal qu'aujourd'hui de telles questions sensibles soient étudiées par des parlementaires extérieurs. Il est très important que nos parlementaires s'intéressent aussi à ce genre de dossiers et qu'ils fassent une pression sur notre gouvernement afin que ce genre de dossiers soient traités rapidement et de manière efficace", a INDIQUÉ le délégué général du FORSC, Pacifique Nininahazwe.

Ernest Manirumva a été poignardé à mort dans la nuit du 8 au 9 avril 2009 par des gens non identifiés. La justice burundaise n'a toujours pas pu faire la lumière sur les auteurs de ce crime, leurs mobiles et leurs commanditaires malgré l'appui du FBI.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme