Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 31.03.2012 08h20
Sénégal : le camp de Wade déjà prêt pour s'opposer au nouveau président (SYNTHESE)

A peine vaincu, le camp d'Abdoulaye Wade ne s'accorde pas de temps de repos et s'organise déjà pour s' opposer au nouveau régime de Macky Sall victorieux de l'élection présidentielle du 25 mars dernier, et reconquérir le pouvoir.

Pour Oumar Sarr, ministre libéral de l'hydraulique il n'y a pas de doute, le Parti démocratique Sénégalais (PDS) va survivre à cette défaite. Car, dit-il, "nous allons nous organiser dans l' opposition avec la plupart des responsables pour essayer d'avoir une présence réelle à l'issue des législatives".

Le nouveau président de la République sera surveillé de près par les nouveaux opposants surtout au sujet de ses promesses de campagne notamment celles relatives aux questions sociales.

"Macky Sall a fait énormément de promesses pour le secteur social notamment, la baisse des denrées de premières nécessité, couverture médicale universelle etc. Nous allons, à côté du peuple, veiller à la tenue des promesses électorales", explique Aminata Lô, responsable libérale et ministre des affaires sociales de Wade.

Aussi engagé, Modou Diagne Fada, ministre de la santé du régime libéral menace : "L'opposition, c'est un terrain que nous connaissons bien. Chaque fois que nous devons critiquer le nouveau régime, nous le ferons (..)''.

Dans ce combat, le parti de Wade sera avec ses alliés comme And Jëf/Pads, la Cap21 etc.

Dans un communiqué, la Cap21 affirme "sans moindre ambigüité" son ancrage dans l'opposition au nouveau régime.

Quant à Aj/Pads, son secrétaire général Mamadou Diop "Decroix" est formel : "Toute démocratie qui se respecte commence par une opposition conséquente et crédible".

"C'est pourquoi, indique ce ministre Conseiller du président Wade lors d'une conférence de presse, "nous allons nous opposer de façon ferme et résolue au nouveau régime".

Le parti démocratique Sénégalais tient son Congrès ce samedi à Dakar. Au cours de cette rencontre politique le parti va se réorganiser pour mieux jouer son rôle d'opposant et investir ses candidats aux législatives, prévues en juin prochain

Toutefois, Abdoulaye Wade qui a présidé jeudi son dernier conseil des ministres a invité le gouvernement sortant à être à la disposition de la nouvelle équipe en cas de besoin.

C'est le lundi 2 Avril que la passation de service est prévue entre le président sortant Abdoulaye Wade Macky Sall.

Le nouveau président de la République prêtera serment devant les cinq sages du Conseil constitutionnel conformément à la Constitution Sénégalaise.

Macky Sall est sorti victorieuse au second tour de l'élection présidentielle avec 65,80% des voix contre 34,20% pour Abdoulaye Wade selon les résultats provisoires proclamés par la Cour d'appel de Dakar.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine