Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 27.03.2012 13h42
Mali : des mouvements de jeunesse manifestent leur soutien aux putschistes

Une vingtaine d'associations et de mouvements de jeunesse ont organisé un meeting lundi après-midi à Bamako pour manifester leur soutien au Comité national pour le redressement de la démocratie et la réstauration de l'Etat (CNRDRE, putschiste).

Ce meeting de soutien au CNRDRE a été suivi d'une marche qui a pris fin au niveau du parc national du Mali sur la route du palais présidentiel.

Les manifestants, entre 300 et 400, ont dit tout au long du trajet "Vive le CNRDRE". Ils ont aussi attribué tous les maux au président Amadou Toumani Touré.

Cette manifestation a été dirigée par le porte-parole de l' Alliance des jeunes pour la démocratie et la justice (AJDJ), M. Mahamane Mariko.

Le même jour, les responsables d'une vingtaine de formations et mouvements politiques se réunissaient à la maison de la presse à Bamako.

"L'objet de cette réunion vise à apporter notre soutien au CNRDRE pour la bonne marche de l'Etat. Elle vient d'aboutir à l' instance à la création de l'Alliance pour démocratie et la république (ADR)", a déclaré à Xinhua le Pr Younouss Hamèye Dicko, président du Rassemblement pour le développement et la solidarité (RDS) et ancien ministre de l'Education du temps d'Alpha Oumar Konaré.

Selon lui, l'objectif de cette alliance est le même que celui du CNRDRE, à savoir le redressement de la démocratie et la restauration de la république.

Le Pr Dicko a annoncé l'organisation, ce mercredi, d'une marche à Bamako, dont l'objectif est "prouver que le CNRDRE n'est pas isolé".

"Nous entendons apporter la caution de la société civile à ceux qui ont fait le coup d'Etat militaire", a-t-il déclaré.

"On est train de rédiger les textes pour l'élaboration d'un plan d'actions afin d'accompagner les jeunes officiers qui ont fait le coup d'Etat militaire. Nous ne sommes pas pour un coup d' Etat, je crois que même ceux qui font les coups d'Etat ne sont pas pour, ils le font parce qu'ils sont contraints", a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 26 mars
Sélection du Renminribao du 26 mars
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine