Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 23.03.2012 08h44
Coup d'Etat au Mali : la situation est prévisible (politologue malien)

De l'avis de Dr Mamadou Bagayoko, politologue malien, joint par un correspondant de Xinhua à Bamako, cette situation était prévisible.

"Quand une situation interne pourrit et atteint un niveau antagonique, toute forme d'implosion ou d'explosion ou toute forme de révolte, d'éclatement est possible. Cela est une implosion interne aux militaires, dans ce cas précis, ça se transforme par un coup d'état", a-t-il dit dans son analyse.

Dr Bagayoko a poursuivi en disant que : "les valeurs étaient à genou au Mali, donc le coup d'Etat était prévisible. Je ne suis pas du tout surpris".

Toujours selon lui, "la seule chance qu'on peut tirer de cette situation, c'est que l'on s'en serve pour restaurer l'autorité et la crédibilité de l'Etat. Parce que l'autorité de l'Etat passe par la crédibilité de l'Etat".

Il faut qu'on arrive à utiliser ce tournoi historique pour servir le mieux possible la survie et le développement de la nation malienne, a-t-il préconisé.

"Pour une bonne gestion de cette situation, il faut faire appel à ceux qui ont été mis au tiroir. Je ne parle pas de l'organisation d'une conférence nationale mais d'une conférence technique de haut niveau et très ouvert (si peut me permettre l'expression 'une conférence patriotique')", a-t-il soutenu.

Selon Dr Bagayoko, ladite conférence permettra à tous ceux qui ont été écartés, à tous Maliens sans considération de partis ou de couleurs, de venir parler pour le Mali et non pour un parti ou un groupe d'individus", a-t-il également préconisé.

D'autre part, il a précisé que son analyse est technique et sans couleur.

En parlant de son analyse, il a déclaré que "Ce n'est pas une question de pour ou contre, il s'agit d'une analyse technique sans état d'Etat".

Par ailleurs, il a demandé à ses compatriotes de "ne pas tomber dans la comédie de la condamnation en disant 'on condamne, on ne condamne pas'. Il s'agit de ce qu'il faut faire maintenant pour un avenir meilleur pour le Mali", a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 22 mars
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation