Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.03.2012 08h55
Mali/crise au nord : marche avortée des jeunes de Kati qui voulaient marcher sur le palais présidentiel

Les jeunes de la ville garnison de Kati ont été empêchés lundi matin dans leur tentative d'accéder au palais présidentiel de Koulouba.

Selon eux, l'objectif de leur marche était d'adresser au président malien Amadou Toumani Touré pour exprimer "leur mécontentement".

Sur les pancartes des marcheurs on pouvait lire "Libérer le camp de Tessalit", "Libérer les otages de Tessalit".

Ces jeunes venus de Kati, qui est une localité située à 15 kilomètres de la ville de Bamako, ont été dispersés à environ un kilomètre dudit palais par les éléments des forces de sécurité. La foule a été dispersée par des gaz lacrymogènes.

Il est à noter qu'un incendie s'est produit dans une maison sur le trajet Kati-Bamako. En plus des dégâts matériels (une moto, un téléviseur), une femme a été brûlée.

"L'impact de l'un des gaz lancés était non loin du feu, c'est ce qui a provoqué l'incendie", a indiqué un des proches de la victime.

Les manifestants ont promis de marcher encore le mardi 20 mars.

Il est à rappeler que le 2 février dernier, les femmes et les jeunes de la même ville avaient marché sur le palais présidentiel, toujours au sujet de la crise au nord du Mali.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 20 mars
Principales nouvelles du 20 mars
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation