Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 20.03.2012 13h16
Côte d'Ivoire : des sites de désarmement des ex-combattants bientôt créés

Neuf sites de regroupement et de désarmement des ex-combattants vont être créés bientôt en Côte d'Ivoire, a annoncé lundi à Abidjan l'Opération des Nations Unies dans le pays.

Ces sites seront disséminés sur l'ensemble du territoire national, notamment dans les villes de Bouaké (centre), Séguéla ( nord), Guiglo (ouest), Korhogo (nord), Bouna (nord-est), Abengourou (est), Man (ouest), San-Pedro (sud-ouest) et dans la capitale Abidjan, a précisé le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour la Côte d'Ivoire, Bert Koenders, lors d'une cérémonie d'inauguration d'un bureau conjoint Démobilisation et Désarmement (DD) réhabilité par la mission onusienne au sein de l'état-major des armées ivoiriennes à Abidjan.

Le bureau conjoint comprend plusieurs salles opérationnelles entièrement réhabilitées et équipées par l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci).

Selon M. Koenders, les travaux de construction des sites de désarmement commenceront avant la fin du mois courant par les sites de Bouaké, Séguéla et Guiglo et s'étendront aux autres villes pour s'achever fin décembre.

Il a souligné l'importance d'un bureau conjoint qui, selon lui, améliorera de manière significative la coordination des activités de l'état-major et de l'Onuci afin de "permettre d'atteindre les objectifs que les autorités ivoiriennes se sont fixés, à savoir la réinsertion, la réintégration de manière durable des combattants et l'amélioration de la sécurité de manière générale".

Le désarmement, la démobilisation et la réinsertion de milliers de jeunes qui ont rejoint les rangs des forces armées pro-Ouattara et pro-Gbagbo lors de la crise post-électorale et la formation d'une nouvelle armée républicaine constituent un défi majeur pour les nouvelles autorités ivoiriennes.

"La Côte d'Ivoire est en train de se doter d'urgence d'une institution unique et centralisée qui gère de façon cohérente et centralisée les opérations de DDR afin d'assurer un bénéfice harmonisé et équitable pour chaque combattant de garantir la transparence de l'enregistrement de la vérification et de la gestion de la base de données", a souligné chef de l'Onuci qui a annoncé la présentation d'un "futur mode opératoire consensuel" qui sera en vigueur pour le fonctionnement de tous les camps de regroupement.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 19 mars
Sélection du Renminribao du 16 mars
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation