Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 19.03.2012 11h09
Présidentielle en Guinée-Bissau : Carlos Gomes Junior serait en tête à Bissau

Le candidat du PAIGC à l'élection présidentielle bissau-guinéenne, Carlos Gomes Junior, serait en tête à Bissau et dans sa banlieue, ont affirmé des sources dignes de foi à l'issue du vote de dimanche.

Le secrétaire exécutif et porte-parole de la Commission Nationale Electorale (CNE), Orlando Viegas, a indiqué lors d'une conférence de presse au sigèe de la CNE que le scrutin s'était déroulé "dans le calme et la tranquilité sans aucun incident majeur de nature à remettre en cause le bon déroulement des opérations de vote".

Selon lui, à 17h00 (heure locale et GMT), tous les bureaux de vote ont fermé et les urnes ont été transportées vers les Commissions régionales, avant d'être acheminés au siège de la CNE.

"Nous n'avons pas reçu de réclamation des neuf candidats au scrutin présidentiel", a-t-il martelé, ajoutant que les résultats provisoires seront proclamés 7 à 10 jours après le scrutin.

"Les premières tendances ne sont pas encore parvenues au siège de la CNE", a-t-il précisé.

Un des neuf candidats à la présidentielle, Henrique Pereira Rosa, a estimé pour sa part qu'"il n'y a pas eu de transparence dans ce scrutin".

Selon ce candidat indépendant, il y a eu des irrégularités dans l'archipel des Bijagos, où des militants du PAIGC portant des t- shirts avec l'effigie de leur candidat, Carlos Gomes Junior, allaient dans les bureaux de vote pour influencer les électeurs.

Pour lui, la Commission Nationale Electorale n'a pas été neutre dans ce scrutin.

"Desejado Lima da Costa, président de la CNE, qui est membre du Comité Central du PAIGC, soutient Carlos Gomes Junior", a-t-il ajouté.

Selon lui, le statut de la CNE doit changer afin qu'elle soit gérée par des Bissau-Guinéens neutres, sans couleur politique.

Quelque 550.000 électeurs bissau-guinéens étaient appelés aux urnes pour élire un président de la République en remplacement de Malam Bacai Sanha décédé en janvier.

Les candidats considérés comme favoris sont Carlos Gomes Junior, le vice-président de l'Assemblée nationale Sherifo Nhamadjo, et le dissident du PAIGC et l'ancien président Kumba Yala.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 16 mars
Sélection du Renminribao du 16 mars
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation
Des sessions pas comme les autres