Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 18.03.2012 10h42
Côte d'Ivoire : lancement d'une période de deuil et de purification après la crise post-électorale

Une période de deuil et de purification nationale après la crise post-électorale en Côte d'Ivoire a été lancée officiellement samedi à Abidjan à l'initiative de la Commission dialogue, vérité et réconciliation.

La cérémonie qui s'est déroulée en présence de plus de 4 000 personnes dont des corps diplomatiques accrédités en Côte d'Ivoire et des chefs traditionnels et religieux appelait les Ivoiriens à faire le deuil des violences qu'a connues leur pays depuis la crise militaro-politique des 10 dernières années.

"La Côte d'Ivoire se retrouve ici rassemblée, dans sa diversité, et je l'observe, il est bon d'être ensemble, il est mieux d'être rassemblé et uni, d'être réconcilié pour vivre dans une terre de paix, car la paix c'est la voie du développement", a déclaré le président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation, Charles Konan Banny.

"Il n' y a pas de fraternité sans paix, il n'y a pas d'amour sans paix et pour que cette crise ne revienne plus jamais en Côte d'Ivoire il faut passer par des phases", a-t-il poursuivi instant sur la phase de pardon.

Selon le patrimoine culturel ivoirien, a rappelé Charles Konan Banny, toute effusion de sang entraînant mort d'hommes est vécue comme une catastrophe dans la mesure où elle conduit à la rupture de trois liens sacrés que sont la relation à la terre forcée d'absorber le sang humain versé, le respect envers les esprit tutélaires profanes et le lien du défunt avec Dieu et l'univers.

Pour la chefferie traditionnelle, une période de deuil et de purification nationale apparaît comme une "impérieuse nécessité qui ouvre les portes à l'apaisement et au renouvellement", au regard des dégâts causés par la crise.

La crise post-électorale a fait au moins 3 000 morts, selon les autorités ivoiriennes.

"Nous devons tous admettre que nous avons profané le souffle sacré de la vie et, par conséquent, nous sommes dans l'obligation de laver toutes nous souillures du coeur, de nos esprits et de notre environnement", ont souligné les chefs traditionnels.

Plusieurs confessions religieuses ont prié et demandé la faveur de Dieu pour tout le sang versé pendant la crise ivoirienne.

La Commission dialogue, vérité et réconciliation a été mise en place par le président Alassane Ouattara pour recoller la cohésion sociale mis en lambeaux après les élections présidentielles de novembre 2010.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 16 mars
Sélection du Renminribao du 16 mars
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation
Des sessions pas comme les autres