Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 15.03.2012 08h42
Maurice : le Parlement prorogé au 16 avril

La reprise des travaux de l' Assemblée nationale mauricienne prévue pour le mardi 20 mars, est maintenant reportée au 16 avril 2012 après la prorogation surprise intervenue mardi 13 mars.

Dans un communiqué, émis tard dans la soirée, le bureau du Premier ministre annonce que la nouvelle session de l'Assemblée Nationale s'ouvrira avec la lecture d'un nouveau programme gouvernemental.« Agissant selon ses prérogatives en vertu de la section 57 (1) de la Constitution, le Premier ministre a conseillé au Président de la République de procéder à la prorogation de l' actuelle session de l'Assemblée Nationale », peut-on lire dans le communiqué.

« La nouvelle session de l'Assemblée Nationale est prévue pour le 16 avril 2012. Cette nouvelle session s'ouvrira avec la lecture du nouveau programme gouvernemental. Ce programme énoncera les priorités de l'action du gouvernement PTr-PMSD jusqu'à 2015 tenant en compte la conjoncture économique mondiale.

Le Premier ministre tiendra une conférence de presse dans les jours à venir pour passer en revue la situation », ajoute le communiqué. La prorogation de l'Assemblée nationale signifie que les textes de lois présentées sous la précédente session mais pas encore votés devront de nouveau être présentés.

Les ministres n'ont pas non plus à déposer des réponses aux questions posées antérieurement. Les comités parlementaires doivent être reconstitués.

L'annonce de cette prorogation a fait l'effet d'une bombe à Maurice mercredi matin après les festivités liées à la célébration du 44e anniversaire de l'indépendance et des 20 ans de l'accession de la République. Cette décision du bureau du Premier ministre n' est pas mentionnée dans les journaux du matin qui avaient déjà bouclé quand le communiqué a atterri dans les salles de rédaction.

Seul Rajesh Bhagwan, le secrétaire général du principal parti de l'opposition le Mouvement militant mauricien (MMM), réagissait en déclarant que le Premier ministre aurait dû dissoudre le Parlement pour organiser des élections générales anticipées au lieu de proroger la session parlementaire.

Pour lui, « Navin Ramgoolam panique et il court dans tous les sens » depuis qu'une alliance des partis de l'opposition est évoqué, « car il sait que son gouvernement est affaibli, impopulaire et peut subir des chantages ».

Du côté gouvernemental, aucun porte-parole n'osait commenter cet événement inattendu. Toutefois, Xinhua a appris que le Premier ministre a convoqué les membres du gouvernement à 12h 30 ce mercredi 14 mars à la Clarisse House, sa résidence officielle, pour une importante réunion.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 14 mars
Sélection du Renminribao du 14 mars
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation
Des sessions pas comme les autres
Les dépenses militaires de l'Asie