Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 14.03.2012 16h36
La nouvelle Constitution tunisienne: Appartenance arabo-musulmane et les intérêts économiques

Les députés tunisiens chargés de rédiger une nouvelle Constitution pour la Tunisie doivent prendre en considération "plusieurs questions dont le contexte géopolitique de la Tunisie, son appartenance arabo-musulmane sans pour autant omettre ses intérêts économiques et sa sécurité militaire", a déclaré mardi Ahmed Mestiri, militant tunisien ayant participé à la rédaction de la première Constitution tunisienne de 1959.

Lors de son audition mardi par la commission des droits et des libertés, M. Mestiri a indiqué que "la valeur de la Constitution n'est pas dans son contenu ou sa démarche théorique mais dans le mode de son application".

La commission des droits et des libertés à l'Assemblée constituante est appelée "à élaborer une Constitution qui reflète une volonté politique moderniste et progressiste et répondre aux aspirations du peuple tunisien", a souligné M. Mestiri, ancien ministre sous le premier gouvernement après l'indépendance en 1956.

Comparativement entre l'Assemblée actuelle et celle formée après l'indépendance tunisienne en 1956, M. Mestiri a précisé que "la similitude entre les deux Assemblées réside dans la rupture avec le passé et l'engagement à construire un lendemain meilleur alors que la différence réside dans les conditions ayant marqué l'étape".

Afin de bien garantir une nouvelle Constitution en mesure de répondre aux aspirations des Tunisiens, impérieuse sera la nécessité de mettre en place des mécanismes à même de favoriser la lutte contre toute tentative de répéter le "scénario despotique du passé", a insisté M. Mestiri en s'adressant aux députés de la Constituante.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 14 mars
Sélection du Renminribao du 14 mars
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation
Des sessions pas comme les autres
Les dépenses militaires de l'Asie