Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 10.03.2012 10h17
OCHA : 172.000 déplacés par le conflit au Mali

Plus de 172.000 ont été déplacées par le conflit, dont près de 82.000 déplacés internes au Mali et plus de 90.000 réfugiés, dans des pays voisins, essentiellement en Mauritanie, au Burkina Faso et au Niger, a annoncé vendredi le Bureau de l' ONU pour la coordination des Affaires humanitaires (OCHA).

Les organisations humanitaires actives dans le nord du pays s' efforcent de coordonner leurs opérations sur le terrain, a affirmé la porte-parole d' OCHA.

Le gouvernement malien a donné une liste des besoins pour chacune des trois régions- Gao, Kidal et Tombouctou - affectées par le conflit. Elle comprend notamment plus de 4.000 tentes, des couvertures et des vivres. Pour la région de Kidal, la valeur des vivres demandées représente environ 1,8 million de dollars et celles des produits non alimentaires, 822.000 dollars.

Une mission inter-agence s' est rendue à Gao le mars, à laquelle participaient le PAM, la FAO, OCHA, l' OIM, le HCR, des missions diplomatiques.

Par ailleurs, un financement CERF de 2,6 millions de dollars destiné aux programmes du PAM au Mali vient d' être approuvé dans le cadre de la réponse à la crise alimentaire et nutritionnelle au Sahel. Il s' ajoute au financement CERF 1 million de dollars accordé le 24 février pour les vols humanitaires.

Le conflit malien risque aussi de renforcer la crise alimentaire dans la mesure où l' essentiel des personnes arrivées au Niger, au Burkina Faso ou en Mauritanie, dont certaines sont en fait des ressortissants de ces pays installés de longue date au Mali, ont franchi la frontière dans des zones particulièrement démunies et menacées par l' insécurité alimentaire.





Les organisations humanitaires actives dans le nord du pays s' efforcent de coordonner leurs opérations sur le terrain, a affirmé la porte-parole d' OCHA.

Le gouvernement malien a donné une liste des besoins pour chacune des trois régions- Gao, Kidal et Tombouctou - affectées par le conflit. Elle comprend notamment plus de 4.000 tentes, des couvertures et des vivres. Pour la région de Kidal, la valeur des vivres demandées représente environ 1,8 million de dollars et celles des produits non alimentaires, 822.000 dollars.

Une mission inter-agence s' est rendue à Gao le mars, à laquelle participaient le PAM, la FAO, OCHA, l' OIM, le HCR, des missions diplomatiques.

Par ailleurs, un financement CERF de 2,6 millions de dollars destiné aux programmes du PAM au Mali vient d' être approuvé dans le cadre de la réponse à la crise alimentaire et nutritionnelle au Sahel. Il s' ajoute au financement CERF 1 million de dollars accordé le 24 février pour les vols humanitaires.

Le conflit malien risque aussi de renforcer la crise alimentaire dans la mesure où l' essentiel des personnes arrivées au Niger, au Burkina Faso ou en Mauritanie, dont certaines sont en fait des ressortissants de ces pays installés de longue date au Mali, ont franchi la frontière dans des zones particulièrement démunies et menacées par l' insécurité alimentaire.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 9 mars
Principales nouvelles du 9 mars
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?
Le rééquilibrage des relations extérieures de la Russie