Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 17.02.2012 08h15
Les Libyens célèbrent la fin d'une ère de dictature

En Libye, à Benghazi, le berceau de la révolte contre Mouamar Kadhafi, des centaines de personnes ont organisé mercredi une marche symbolique à la torche pour célébrer l'anniversaire du premier soulèvement contre l'ancien dictateur.

Les manifestants, pour la plupart proches des victimes de la prison d'Abu Salim à Tripoli tristement célèbre pour son massacre, ont allumé une torche à trois couleurs représentant le drapeau de la nouvelle Libye, et marché dans les principales rues de Benghazi. Scandant des "Allah est grand" et "le sang des martyrs n'a pas coulé en vain", les groupes ont été rejoints par des dizaines d'autres habitants de Benghazi en voitures et autres véhicules, alors que le cortège évoluait à travers la deuxième ville du pays. Les participants à la marche de mercredi, au son des klaxons pour certains et des slogans révolutionnaires, ont déclaré qu'ils célébraient le premier anniversaire du premier jour du soulèvement contre le régime de Kadhafi l'année passée. Une petite manifestation, organisée le 15 février 2011 par des proches des victimes du massacre d'Abu Salim en 1996 et qui visait à assurer la libération de leur avocat, Fethi Tarbel, s'est rapidement transformée en un soulèvement massif contre le régime de Kadhafi à compter du 17 février. Tarbel est désormais le ministre des Sports de la Libye. Le soulèvement sanglant s'est rapidement propagé à travers ce pays d'Afrique du nord et s'est terminé par l'assassinat de Kadhafi dans son village natal de Sirte le 20 octobre. Des milliers de personnes ont été tuées et blessées au cours de ce violent conflit, qui a vu jeunes et vieux prendre les armes pour combattre les forces de Kadhafi. L'éviction suivie de la mort de l'ancien homme fort du pays est devenu l'un des principaux événements de ce que l'on a appelé le printemps arabe. Les Libyens considèrent le 17 février comme la véritable date du départ du soulèvement contre Kadhafi. Il n'y a pas de célébrations nationales organisées par le gouvernement vendredi pour marquer le premier anniversaire du conflit, mais ce seront plutôt des commémorations qui seront organisées localement par les différents conseils de la nation.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 16 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?