Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 09.12.2011 08h00
Maurice : les élections locales renvoyées après avril 2012

Les élections municipales et villageoise à Maurice ne pourront pas avoir lieu avant avril 2012, a indiqué le Premier ministre tôt jeudi matin 8 décembre à l' Assemblée nationale. Il intervenait lors des débats du très contesté New Local Government Bill qui prévoit le renvoi de ces élections initialement prévues en décembre 2010 puis renvoyé à cette année avant un nouveau report.

Le projet de loi a été adopté à l'unanimité après que les députés de l'opposition aient quitté le Parlement pour protester contre l'attitude du ministre des Collectivités locales, Hervé Aimée.

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, est d'avis qu'il y a eu beaucoup de confusion concernant les deux lois régissant les collectivités locales, entre celle de 1989 avant d'être amendée en 2003. Tout particulièrement en ce qu'il s'agit de la délimitation des arrondissements électoraux.

Selon le chef du gouvernement, le Local Government Bill a été amendé, justement, pour mettre un peu d'ordre dans ce « galimatias » qu'était le Local Government Act. Il a d'ailleurs avancé que la section 4 de cette loi de 2003 n'a jamais été appliquée dans le passé.

Il appartient désormais au président de la République de donner son assentiment à la nouvelle loi pour qu'elle puisse prendre effet. Un refus de sa part, qui paraît possible dans la conjoncture actuelle, déboucherait vers une nouvelle crise politique. Le président Aneerood Jugnauth a fait savoir la semaine dernière que les élections ne doivent être renvoyées qu'en cas de force majeure. Ce qui n'est nullement le cas.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Liu Yunshan s'engage à développer la coopération amicale avec le Parti communiste français
Nouvelles principales du 8 décembre
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis
Au sujet de l'immolation par le feu de plusieurs jeunes moines des régions tibétaines du Sichuan