Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 02.12.2011 09h01
Cameroun : évaluation de la coopération sino-africaine lors d'un forum scientifique à Yaoundé

Un forum scientifique sur la coopération sino-africaine s'est ouvert jeudi pour deux jours à Yaoundé, au Cameroun, en présence du ministre délégué camerounais auprès du ministre des Relations extérieures en chargé des Relations avec le Monde islamique, Adoum Gargoum, et de l'ambassadeur de Chine au Cameroun, Xue Jinwei.

Avec la participation d'une délégation d'universitaires et d'institutionnels chinois, dont Dr. Guo Jia, Mme Qi Jianhua, M. Zhou Zhifa et M. Wang Hongyi, ce forum organisé à l'Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC) a pour but, pour la partie camerounaise, de "s'approprier le cadre de coopération afin de lui conférer davantage d'efficience", a souligné le ministre Gargoum.

En 40 ans de coopération, le Cameroun et la Chine ont construit "une amitié solide, faite de confiance et de respect mutuel. Nous avons la conviction que nous pouvons encore progresser davantage pour faire en sorte que cette coopération devienne exemplaire", a-t-il ajouté, saluant les réalisations chinoises au Cameroun.

La conseillère d'Etat chinoise Mme Liu Yandong effectuera une visite officielle les 4 et 5 décembre au Cameroun. Selon l'ambassadeur de Chine, cette visite permettra aux échanges sociaux, culturels et humains d'enregistrer de nouveaux progrès dans ces relations bilatérales dont il a dit qu'elles "se trouvent aujourd'hui dans leur meilleure période".

Pour la coopération avec l'ensemble du continent africain, mue par un sentiment d'amitié datant de plus de 2.000 ans et qui se manifeste depuis 2000 par un Forum sur la coopération sino-africaine, M. Xue s'est réjoui de son intensification avec l'octroi par son pays de crédits préférentiels estimés à 7,14 milliards de dollars en 2010, pour des projets structurants et sociaux en Afrique.

"En 2010, le volume des échanges commerciaux s'élève à 126,9 milliards de dollars avec une croissance de 39,6%, et cette année le chiffre franchira probablement 150 milliards. La Chine a accordé le tarif douanier zéro en faveur de 28 pays africains les moins développés au titre de 4.762 catégories de produits, amenant en 2010 une augmentation de 54,5% d'exportations africaines vers la Chine", a dit le diplomate chinois.

Selon lui encore, "l'investissement direct de la Chine en Afrique a atteint 1,07 milliard de dollars en 2010. De nos jours, plus de 1.600 entreprises chinoises évoluent bel et bien en Afrique", a-t-il poursuivi, après avoir noté que les deux partenaires, bien qu'éloignés par la distance, sont proches des cœurs, d'autant qu'ils ont la particularité d'avoir été opprimés et malmenés par les colonisateurs.

Vue d'Afrique, la Chine est une puissance incontournable dans la reconfiguration de la géopolitique mondiale qui, se démarquant des modèles colonialistes, a érigé ce continent "en un acteur de premier plan dans la construction d'un nouvel ordre mondial dans lequel la relation sino-africaine est synonyme de progrès mutuel", a observé le directeur de l'IRIC, le Pr. Narcisse Mouelle Kombi.

Les "perceptions chinoise et africaine des relations internationales à l'aune de la coopération sino-africaine", les "portées et limites des coopérations politique et économique entre la Chine et l'Afrique et leurs impacts", "les échanges et la coopération sino-africaine dans les domaines culturel et sportif" et "les relations sino-africaines dans la nouvelle conjoncture internationale : les défis et les opportunités" sont les différents thèmes du forum scientifique tenu jusqu'à vendredi.

Source: xinhua

Commentaire
le peuple salue de vive voix le processus de cooperation sino camerounais comme voie vers...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 12 décembre
La Chine commémore le 10e anniversaire de son adhésion à l'OMC
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis
Au sujet de l'immolation par le feu de plusieurs jeunes moines des régions tibétaines du Sichuan