Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.11.2011 13h09
Ouverture de la réunion préparatoire à Rabat des hauts fonctionnaires du Forum de coopération arabo-turque

Une réunion préparatoire de la 4e session du Forum de coopération arabo-turque s'est tenue mardi à Rabat au niveau des hauts fonctionnaires.

A cette occasion, Mohamed Azeroual, ambassadeur inspecteur général au ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération a souligné que la tenue du forum dans une conjoncture économique internationale particulière offre aux pays membres l'opportunité d'examiner et de se concerter sur les moyens à déployer pour relever les différents défis sur la base d'un partenariat global, durable et équitable.

Cela permet au forum, dont les travaux se dérouleront mercredi, d'être une plate forme pour promouvoir les relations entre les pays membres, ce qui le positionne en bonne place parmi les autres forums réunissant les pays arabes, a ajouté M. Azeroual.

Le Forum de coopération arabo-turque s'est donné pour objectifs, depuis sa création en 2007 à Istanbul, de renforcer la coopération entre les deux parties dans les domaines politique, sécuritaire, économique, culturel, éducatif, scientifique, social et en matière de dialogue des civilisations.

Cette session, co-présidée par le ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération, Taib Fassi Fihri, son homologue turc, Ahmet Davutoglu et le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil Al Arabi, connaîtra la participation des chefs de la diplomatie arabe et des représentants de la ligue arabe et de la Turquie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
A la réunion de l'APEC, le président chinois appelle à un changement de modèle de croissance (PAPIER GENERAL)
Nouvelles principales du 14 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?