Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.11.2011 08h21
RDC : Mise en garde contre les candidats enclins à la violence

Le président de la RDC Joseph Kabila Kabange a mis en garde, sans les citer nommément, les candidats à la présidentielle du 28 novembre prochain, qui menacent de recourir à la violence au cas où ils perdraient les élections.

"S'ils osent faire la guerre, nous terminerons cette guerre", a affirmé le président Kabila, au cours d'un meeting populaire, lundi à Goma, au Nord-Kivu (est de la RDC), dans le cadre de sa campagne électorale, indique un document transmis mardi à l'Agence de presse Xinhua.

Le président Kabila a saisi cette occasion pour rappeler à l' assistance, que la population du Nord-Kivu en général et de Goma en particulier est témoin d'énormes sacrifices faits par les enfants de cette province en vue de parvenir à la paix, avant de rappeler qu'il y a deux ans on retrouvait à Goma et partout ailleurs au Kivu des centaines des camps des déplacés des guerres.

Le président Kabila, candidat à sa propre succession a, par ailleurs, rassuré que les élections auront bel et bien lieu en RDC le 28 novembre prochain, "n'en déplaise à ceux-là qui n'y croient pas ou qui n'en veulent pas".

Il a rappelé qu'en 2001, il avait promis la réunification du pays, l'organisation des élections libres, démocratiques et transparentes et la reconstruction du pays, ce qui, a-t-il dit, est aujourd' hui chose faite.

Il a par la même occasion indiqué que s'il y a eu du retard au Nord-Kivu, en ce qui concerne la reconstruction, c'est à la suite des guerres, rassurant qu' une fois réélu, il réalisera toutes ces promesses.

Le président Kabila a en outre indiqué que ni lui ni la population du Nord-Kivu, personne n'est responsable de la destruction du pays, laquelle a débuté depuis les années 60, précisant toutefois que la reconstruction du pays est l'affaire de tous et non du Président seul.

Il a enfin annoncé aux étudiants et à la jeunesse de Goma, la construction d' une université et d' un stade modernes dans cette ville en marge des élections et l' asphaltage de la route Goma-Rutshuru-Beni-Butembo, avant d inviter la population de Goma de lui accorder ses suffrages a 100% le 28 novembre prochain afin de lui permettre de matérialiser ses promesses.

Le président Kabila est arrivé à Goma lundi vers 16 heures, 2 heures après l'atterrissage dans cette ville de l'opposant Etienne Tshisekedi, dans le cadre de la campagne électorale pour le scrutin du 28 novembre 2011.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
A la réunion de l'APEC, le président chinois appelle à un changement de modèle de croissance (PAPIER GENERAL)
Nouvelles principales du 14 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?