Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 03.11.2011 10h52
Guinée : comparution de deux opposants guinéens devant la justice dans le cadre du procès de la manifestation du 27 septembre

Mouctar Diallo et Dr Faya Millimono, respectivement président du parti Nouvelles forces démocratiques (NFD) et directeur de campagne de la Nouvelle génération pour la république (NGR) se sont rendus au tribunal de Dixinn ce mercredi, suite à une convocation de cette Cour dans le cadre du procès des manifestants de l'opposition interpellés le 27 septembre dernier à Conakry, a constaté Xinhua.

Les deux opposants ont été cités à comparaître à titre de témoins particulièrement dans le cadre du procès d'Etienne Soropogui, le vice-président des Nouvelles forces démocratiques ( NFD) qui avait été interpellé le jour de la marche.

En plus de Mouctar et Dr Faya, un troisième opposant a été convoqué pour le même témoignage. Il s'agit de Dr Fodé Oussou Fofana, 4ème vice-président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), qui n'a pas répondu à l'appel de la Cour.

Dr Fodé Oussou Fofana serait absent de Conakry, ayant quitté Conakry il y a 48 heures pour Paris, selon une source proche du Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition.

La manifestation de l'opposition s'était soldée par la mort de 4 manifestants et de nombreux blessés. Les services de sécurité avaient aussi interpellé lors de cette journée 322 personnes, selon des sources judiciaires. Un procès a été ouvert pour faire la lumière sur cette affaire.

Source: xinhua

Commentaire
president et son gouvernement soccupent deleur probleme et laissez lé opposants tranquille...
laissez lé opposants traquille. le président et sont gouvernement a beauccoup a faire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le PM chinois promet de renforcer les relations avec Brunei
Nouvelles principales du 21 novembre
Les Américains d'origine chinoise qui désirent faire une carrière politique doivent commencer à partir de « grass roots »
Les suggestions de FMI à propos de la Chine ne correspondent pas à la réalité de celle-ci
La coopération est-asiatique après le « retour » des Etats-Unis