Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 26.10.2011 11h20
Cameroun : Paul Biya se dit réélu "en toute liberté et en toute transparence"

Le président camerounais Paul Biya s'est réjoui mardi dans une allocution radiotélévisée d'avoir été réélu lors d'un vote "de manière souveraine, en toute liberté et en toute transparence" des électeurs camerounais qui se sont rendus aux urnes le 9 octobre pour désigner leur futur dirigeant pour les sept prochaines années.

Opposé à 22 concurrents parmi lesquels l'opposant historique Ni John Fru Ndi du Social Democratic Front (SDF), Paul Biya, 78 ans et au pouvoir depuis 1982, est crédité d'une large victoire de 77, 98% des voix, selon les résultats officiels proclamés vendredi par la Cour suprême de justice dans les attributions de Conseil constitutionnel.

Sur plus de 7,5 millions d'électeurs inscrits appelés aux urnes sur le territoire national et dans les représentations diplomatiques et postes consulaires du Cameroun à l'étranger, ce scrutin, le premier organisé par l'organe électoral à caractère indépendant Elections Cameroon (ELECAM), opérationnel depuis 2009, a enregistré une participation de 65,82%, d'après ces résultats.

"De manière souveraine, en toute liberté et en toute transparence, vous avez décidé de me confier à nouveau la charge de président de la République. Je vous remercie de m'avoir ainsi renouvelé votre confiance", a déclaré le président Biya dans son premier discours à la nation depuis la proclamation de sa victoire dont il se félicite de lui conférer une légitimité populaire.

C'était l'une de ses recommandations à ses partisans lors du troisième congrès ordinaire de son parti, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), tenu à la mi-septembre, au cours duquel il avait notamment appelé à une "large victoire" le 9 octobre, afin de se garantir des coudées franches pour la mise en oeuvre de son programme politique des "grandes réalisations" du nouveau septennat.

Avec une performance meilleure que celle de 2004 (70,92% des voix), Paul Biya devance largement ses suivants immédiats, Fru Ndi (10,71%) et Garga Haman Adji (3,21%). A commencer par le "Chairman " du SDF, les principaux leaders de l'opposition contestent ces résultats, les jugeant entachés de fraudes et d'irrégularités.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Turquie: le bilan provisoire des victimes du séisme dans la province de Van s'élève à 279
Nouvelles principales du 25 octobre
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne