Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 20.05.2011 09h29
RCA : La paix et la sécurité au coeur du programme politique du gouvernement

La consolidation de la paix et de la sécurité restait « le premier pilier » du programme politique du gouvernement centrafricain, a déclaré jeudi le Premier ministre centrafricain Faustin Archange Touadéra au cours de la présentation de sa politique générale devant l'Assemblée nationale.

« Sans sécurité et paix, nous n'atteindrons jamais les objectifs de développement que nous poursuivons sans relâche. C'est pourquoi le rétablissement de la sécurité sur toute l'étendue du territoire reste un impératif du gouvernement », a-t- il dit.

Le gouvernement s'engage à réorganiser, former, équiper, rendre professionnelles les forces de défense et de sécurité afin qui doivent disposer de capacités opérationnelles, a-t-il ajouté.

Le Premier ministre a aussi précisé que les campagnes de sensibilisation, la production de la liste des ex-combattants et leur regroupement devraient s'achever d'ici la moitié de l'année 2011 et la démobilisation de tous les ex-combattants est annoncée pour fin 2011.

En ce qui concerne la gouvernance, il promet de renforcer le contrôle parlementaire et judiciaire sur l'action du gouvernement en réorganisant la justice et en redéployant des magistrats et des auxiliaires de justice à l'intérieur du pays ; de même que la réhabilitation, l'équipement et la mise en norme des établissements pénitentiaires.

Aux sujet des finances publiques, « la politique budgétaire consiste à réduire les risques par la forte mobilisation des ressources intérieures propres, la mise en oeuvre du plan d'action de réforme des finances publiques visant à mettre en place un système de gestion efficace des finance publiques », a déclaré Faustin Archange Touadéra.

Il s'agit selon lui de maintenir la discipline fiscale et la stabilité macroéconomique, restaurer de la crédibilité du processus budgétaire, assurer la transparence dans le processus budgétaire, mais surtout maîtriser l'exécution du budget.

De même, « un accent particulier sera mis sur la lutte contre la corruption et les malversations économiques, véritable gangrène de notre économie et de nos finances », a déclaré le premier ministre, mettant en garde les responsables des sociétés d'Etat et des offices publics qui se versent dans la corruption et l'enrichissement illicite.

Le programme politique du gouvernement prévoit aussi promouvoir la participation de la population de base dans le processus de prise de décisions dans le cadre de la bonne gouvernance : redéploiement de l'administration de l'Etat sur toute l'étendue du territoire, création d'un centre de formation et de perfectionnement des élus locaux et des cadres des collectivités locales pour donner à nos élus et cadres les profiles adaptés aux exigences de la gouvernance modernes des collectivités locales.

La relance économique s'inscrit dans ce que le premier ministre a appelé une « stratégie globale de croissance accélérée horizon 2025 » basé sur l'agriculture pour une lutte efficace contre la pauvreté et l'insécurité alimentaire, l'amélioration de l'environnement des affaires, promotion du secteur privé.

Reconduit pour la troisième fois consécutive au poste de premier ministre, Faustin Archange Touadéra dirige un gouvernement composé de 34 personnes.



Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le vice-président chinois rencontre le président du Conseil européen
L'UE dépasse le Japon et devient la plus grande source d'importations de la Chine entre janvier et avril
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme