Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 18.05.2011 08h48
Egypte: la femme de l'ancien président Moubarak libérée

En Egypte, le ministre de la Justice assistant chargé de la Direction des biens illégaux (IGA), Assem el-Gohari, a ordonné mardi la libération de Suzanne Thabet, la femme de l'ancien président Hosni Moubarak, a rapporté l'agence de presse officielle MENA.

La décision a été prise quand Suzanne Thabet a accepté de donner des informations sur ses comptes bancaires en Egypte et à l'étranger, et après avoir accepté de céder tous ses biens estimés à 24 millions de livres égyptiennes (environ 4 millions de dollars américains), a rapporté l'agence.

Mme Thabet a autorisé l'IGA à retirer son argent de deux comptes bancaires et à vendre une villa au Caire.

Elle a été hospitalisée vendredi, après que l'IGA a ordonné sa détention pendant 15 jours pour acquisition illégale de richesses.

D'après un journal égyptien mardi, M. Moubarak devrait bientôt présenter ses excuses aux Egyptiens pour sa mauvaise conduite ainsi que celle de sa famille.

Un discours est en préparation et sera bientôt enregistré et diffusé sur les chaînes de télévision égyptiennes et arabes, a rapporté le journal Al-Shorouk.

Dans ce discours, l'ancien président et sa femme proposeront d'abandonner tous leurs biens, qui ont été gelés, aux Egyptiens, selon le journal.

M. Moubarak a dû démissionner le 11 février après 18 jours de manifestations contre ses 30 années de règne. Il se trouve actuellement en détention dans un hôpital de la ville balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh.




Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois promet de faciliter les investissements européens
Les eaux chinoises sont globalement saines (rapport gouvernemental)
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme