Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 17.03.2011 09h17
Côte d'Ivoire : plusieurs morts dont un leader religieux dans de violents combats à Abidjan

De violents combats entre les forces pro-Gbagbo et un groupe armé ont fait plusieurs morts dans le quartier de Port-Bouet 2 (enclave pro-Ouattara) dans la commune pro-Gbagbo de Yopougon.

Selon des témoins, les combats qui ont duré toute la soirée de mardi ont repris mercredi autour de 13 heures.

"Lorsque nous sommes sortis le matin, nous avons vu des corps à plusieurs endroits dont un devant la mosquée", a indiqué un habitant, précisant qu'il s'agit du corps d'un imam (chef musulman) de la grande mosquée de Port-Bouet 2.

"Il a été surpris par les tirs alors qu'il était à la mosquée. Il a donc été fauché par une balle", a-t-il énoncé, soutenant ne pas savoir s'il s'agit d'une balle perdue ou si le leader religieux se trouvait dans le viseur des tireurs.

Outre des corps sans vie, d'autres témoins affirment avoir vu plusieurs véhicules incendiés et des maisons dévastées au bord du bitume.

Les populations de Port-Bouet 2 qui avaient "soufflé" dans la matinée après les tirs de la veille se sont de nouveau terrées suite à l'éclatement de nouveaux affrontements à l'arme lourde.

La ville d'Abidjan se trouve depuis plusieurs jours sous les feux de combats entre les forces pro-Gbagbo et un groupe armé.

De nouveaux affrontements ont également éclaté mercredi à Duékoué à l'ouest du pays où se battent depuis une quinzaine de jours forces pro-Gbagbo et forces pro-Ouattara.

La Côte d'Ivoire est en proie à une vague de violences depuis le second tour de l'élection présidentielle qui a opposé le président sortant Laurent Gbagbo à l'ancien premier ministre Alassane Ouattara.

Chacun des deux s'est proclamé vainqueur de l'élection et a constitué un gouvernement dirigé par un premier ministre, plongeant le pays dans un bicéphalisme.

Plusieurs tentatives de médiation pour dénouer la crise se sont succédé, dont celle du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA) qui a pris jeudi une décision "contraignante" reconnaissant Alassane Ouattara comme président élu. Mais le camp Gbagbo a rejeté la décision, la qualifiant d'"inacceptable".

Les violences post électorales en Côte d'Ivoire ont fait plus de 370 morts depuis la mi-décembre, selon un dernier bilan établi par l'ONU.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine alloue 35 milliards de yuans pour la construction de H.L.M.
Le président chinois souligne l'importance de l'innovation technologique face à la compétition globale
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?
Quels avantages le 12e plan quinquennal pourra-t-il apporter aux habitants ?
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?
On ne construira pas l'équité sociale avec des troubles
Priorité à la prospérité de la population