Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.03.2011 10h20
Côte d'Ivoire : le gouvernement Ouattara accuse les forces pro-Gbagbo de pratiquer la tactique de "la terre brûlée"

Le porte-parole du ministre de la défense du gouvernement Ouattara, le capitaine Léon Kouakou Alla, a accusé dans une déclaration publiée mardi les forces pro-Gbagbo de pratiquer la tactique de la "terre brûlée" à l'ouest du pays.

Le capitaine Alla a dénoncé les pillages et destructions massives de biens ainsi que des tueries menées dans les localités de Toulépleu et Bloléquin, les mettant sur le compte des miliciens pro-Gbagbo "appuyés par des mercenaires".

"Au moment où les forces républicaines (forces pro-Ouattara, ex forces nouvelles et ex rébellion armée) s'emparaient de Toulepleu, la ville avait déjà été l'objet de pillages", a-t-il soutenu, s'insurgeant contre la volonté du camp Gbagbo de "tout détruire avant de lâcher le pouvoir."

La région ouest de la Côte d'Ivoire est le théâtre depuis plusieurs jours de violents combats entre forces pro-Gbagbo et forces pro-Ouattara, et chacune d'elles affirme contrôler la région.

La Côte d'Ivoire se trouve dans la tourmente depuis le second tour de l'élection présidentielle qui a opposé le président sortant Laurent Gbagbo à l'ancien premier ministre Alassane Ouattara.

Chacun des deux s'est proclamé vainqueur de l'élection et a constitué un gouvernement dirigé par un premier ministre, plongeant le pays dans un bicéphalisme.

Plusieurs tentatives de médiation pour dénouer la crise se sont succédé, dont celle du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA) qui a pris jeudi une décision "contraignante" reconnaissant Alassane Ouattara comme président élu. Mais le camp Gbagbo a rejeté la décision, la qualifiant d'"inacceptable".

L'on assiste ces derniers jours dans le pays à une recrudescence de la violence avec la récurrence des tirs, des combats, des actes d'agressions et de pillages.

Les violences post électorales en Côte d'Ivoire ont fait plus de 370 morts depuis la mi-décembre, selon un dernier bilan établi par l'ONU.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme/Japon : arrivée dans la zone sinistrée de l'équipe de sauvetage chinoise
Les PDG d'entreprises multinationales en Chine se disent prêts à profiter des opportunités du 12e plan quinquennal
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?
Quels avantages le 12e plan quinquennal pourra-t-il apporter aux habitants ?
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?
On ne construira pas l'équité sociale avec des troubles
Priorité à la prospérité de la population